SportUncategorized
A la Une

Burkina Faso: Bertrand Traoré crie sa colère contre Bancé qui lui répond

Aristide Bancé et Bertrand Traoré sont à couteau tiré. Alors que la trêve internationale vient à peine de se terminer et que le Burkina Faso a été battu en amical par la Belgique, les deux hommes viennent de se lancer des fléchettes.

Et si c’était le divorce au sein des étalons du Burkina Faso entre Aristide Bancé et l’ensemble du groupe. En tout cas Bertrand Traoré et ses coéquipiers ont décidé avant même de disputer le match amical contre la Belgique le 29 mars dernier de ne plus coopérer avec Bancé Aristide.

« En arrivant chez les Etalons, on pensait qu’il allait nous apporter quelque chose, qu’il allait être la liaison entre nous et le staff technique. Mais on a décidé d’avancer sans lui pour l’avenir de ce groupe parce qu’il y’a eu des trucs» a expliqué le capitaine des Etalons à notre confrère de la RTB après le match Belgique-Burkina (3-0). Concernant les faits reprochés à l’ancien numéro 15 de l’équipe nationale, Bertrand Traoré indique qu’ils veulent «préserver son image» et qu’ils ne vont pas «rentrer dans les détails».

De son côté dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, Aristide Bancé a dit sa part de vérité sur cette histoire: Contre l’Ethiopie (ndlr. dernier match de groupe de la CAN 2021), il (Kamou Malo) a demandé mon avis. J’ai dit, on part sur la base de la même équipe qui a gagné contre le Cap Vert parce qu’on ne change pas une équipe qui gagne. Il m’a dit qu’il va voir et qu’il va me revenir. Il réfléchit, il est du même avis que moi. Ses adjoints aussi sont du même avis que moi, que ce soit le préparateur physique ou le premier adjoint », raconte Aristide Bancé.

Et d’ajouter: « Je dis voilà ce que le sélectionneur a décidé. Il veut reconduire la même équipe. Cela ne veut pas dire que tu n’es pas en forme(Bertrand Traoré). Mais moi, je pense que si tu rentres, tu peux faire la différence. Je lui ai dit, en tant que grand frère, je pense que c’est une bonne idée. », poursuit Bancé visiblement en colère


A la veille, les plans changèrent, selon Bancé : « C’est comme ça que l’entraîneur vient me trouver avec l’adjoint en bas et voilà ce qu’il me dit : «  vous voyez, il y a un changement. J’ai parlé avec le capitaine en question mais il va démarrer le match ». Je suis choqué. Ça ne veut pas dire que je ne l’aime pas. Mais je suis choqué. Tu m’envoies vers le joueur aller lui faire la proposition, dans mon dos, tu passes derrière, tu parles avec lui. Comment je deviens ? Je deviens la risée du capitaine. Je deviens le traitre dans l’équipe » a regretté Bertrand Traoré très en colère.

Humilié par le Kosovo(5-0) puis la Belgique(3-0) les étalons sont loin d’en avoir fini avec les soucis.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page