À la UneBurkina FasoPolitique

Burkina / Gilbert Diendéré: « je n’étais pas le chef du commando » qui a tué Thomas Sankara

Le Général Gilbert Diendéré continue de rejeter toute responsabilité dans la mort de Thomas Sankara. Hier, il s’est réjouit du fait que l’accusation ait abandonné les charges d’assassinat. Mais pour lui, l’affaire continue car il est désormais poursuivi pour complicité d’assassinat.

Publicité

« Je suis satisfait d’avoir donné certains éléments qui permettent de savoir que je n’étais pas le chef du commando et n’étais pas membre du commando qui est allé au conseil de l’Entente », a déclaré, satisfait, le Général Gilbert Diendéré, lors du procès Sankara. A Ouagadougou, l’ex-bras droit de Compaoré se défend d’avoir participé activement à l’assassinat de Thomas Sankara.

Gilbert Diendéré qui plaide non coupable se défend bec et ongle. Il continue de soutenir qu’il n’est pour rien dans cette affaire. Il se considère comme une victime potentiel de ceux qui ont abattu le capitaine Thomas Sankara. Pour lui, il ne pouvait pas arrêter ceux qui ont fait le coup, dans la mesure où il n’était pas armé et que les assaillants étaient très déterminés.

Lire aussi: Côte d’Ivoire/ Alassane Ouattara s’endette pour acheter 2 avions d’espionnage

« Le fait que le parquet ait laissé tomber le chef d’accusation d’assassinat pour celui de complicité d’assassinat est déjà une bonne chose », a encore déclaré le général Gilbert Diendéré au 3e et dernier jour de son audition. Diendéré avait aussi accusé l’ex-premier ministre Isaac Zida d’avoir beaucoup à se reprocher. En effet, selon lui, c’est bien le premier ministre Zida qui a facilité la fuite de l’assassin présumé de Thomas Sankara, Hyacinthe Kafando.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page