À la UneBurkina FasoPolitique
A la Une

Burkina/ L’ambassadeur de France déclenche une polémique sur le terrorisme: le gouvernement proteste

L’ambassadeur de France au Burkina vient de soulever le courroux des autorités de la Transition. Le diplomate français a eu des propos sur la situation sécuritaire au Burkina qui n’ont pas plus au plus haut sommet de l’Etat.

5

Dans une conférence de presse, l’ambassadeur de France au Burkina français a « qualifié la situation sécuritaire au Burkina Faso de guerre civile et a minimisé les efforts des Forces de défense et de sécurité burkinabè dans la lutte contre le terrorisme », note le communiqué de protestation du gouvernement burkinabè.

« Son Excellence Monsieur Karamoko Jean Marie Traoré a signifié clairement à l’ambassadeur de France que le Burkina Faso ne partage pas ses propos tenus lors d’une audition du groupe d’amitié France – Afrique de l’Ouest », poursuit le communiqué du ministère burkinabè des Affaires étrangères. Qui juge que « ces déclarations sont inacceptables ».

Le ministre Traoré a dénoncé les propos de l’ambassadeur de France qui estime que le terrorisme au Burkina se résume en un conflit civil: une partie de la population se rebelle contre l’État et cherche à le renverser, avait allégué en substance l’ambassadeur de France au Burkina.

« Certains se sont sentis visés. Je n’ai visé personne en particulier. Seulement que les gens doivent prendre de reculer pour éviter d’entretenir en quelque sorte des psychoses ou des attaques qui vont nous détourner de l’objet fondamental et principal qui est celui que nous partageons avec le Burkina, la lutte antiterroriste », a affirmé l’ambassadeur pour se défendre.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page