Burkina Faso

Le Burkina rompt ses relations commerciales avec la Corée du Nord

Le Burkina Faso a rompu ses relations commerciales avec la Corée du Nord, a annoncé le ministre des Affaires étrangères, Alpha Barry lors d’une conférence de presse.

Barry a indiqué récemment que cette décision fait suite à l’interpellation des Etats-Unis aux autorités du Burkina Faso.

Les autorités américaines ont relevé que le Burkina effectuait les échanges commerciaux avec la Corée du Nord malgré les sanctions qui frappent le pays.

Publicité

Selon le chef de la diplomatie burkinabè, il s’est avéré, suite à une enquête, que des opérateurs économiques effectuaient des importations avec la Corée du Nord.

« Le Président du Faso a été saisi, le Premier ministre a été saisi. Le Premier ministre a donné des instructions au ministre du commerce et au ministre des finances de faire en sorte qu’il n’y ait plus d’importations burkinabès en provenance de la Corée du Nord », a-t-il expliqué.

Pour le chef de la diplomatie burkinabè, cette décision cadre avec la volonté du pays des Hommes intègres de se conformer aux résolutions des Nations unies qui interdisent toutes activités commerciales avec la Corée du Nord,  à cause de ses essais nucléaires.

Le ministre Barry a indiqué que tout est parti d’une interpellation des USA à l’Etat burkinabè, selon laquelle Ouagadougou continue d’avoir des relations commerciales avec Pyongyang, malgré les sanctions qui frappent la République populaire démocratique de Corée.

« A la suite de cette interpellation, nous avons diligenté une enquête aussi bien au ministère du Commerce qu’au niveau du département des finances et nous avons trouvé qu’il y avait des opérateurs économiques qui faisaient des importations en provenance de la Corée du Nord. Le Président du Faso et le Premier ministre ont été saisis. C’est ainsi que des instructions ont été données à ces deux ministères de mettre fin à ces importations»,

a indiqué Alpha Barry.

Publicité 2

Selon lui, cette décision concerne aussi les Burkinabès que les ressortissants des autres pays vivant au Burkina Faso.

Il a précisé que ces importations qui concernaient surtout les produits pétroliers se sont élevées à plus de 3,8 milliards de F CFA  pour l’année 2017

Emeraude ASSAH

Emeraude Assah

Je suis Emeraude ASSAH, journaliste professionnelle en exercice sur le territoire ivoirien. Merci de suivre mes actualités en politique, société etc... J'adore cuisiner et voyager! emeraudeassah@Afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page