Cameroun

Cameroun/ Crise anglophone: le gouverneur du Sud-Ouest relate les circonstances de l’assassinat de Ashu Presley Ojong le maire de Mamfé

Ashu Prinsley Ojong, Maire de Mamfe, a été froidement assassiné le 10 mai dernier au cours d’une embuscade tendue par les séparatistes ambazoniens. Dans un communiqué signé ce 11 mai 2020, le gouverneur du Sud-Ouest, Bernard Okalia Bilaï s’est exprimé sur les circonstances de l’assassinat du maire de la commune de Manfe, située dans le département de la Manyu:

«En effet, le maire se rendait sous escorte, à une rencontre dans la localité d’Eshobi située à environ huit (8) km de Manfe. La victime a reçu de plein fouet à la tête une balle ennemie à l’arme automatique de type AK 47 et a rendu l’âme sur le coup. De même, deux éléments de nos forces de défense et de sécurité, chargés de son escorte ont été grièvement blessés et conduits d’urgence à l’hôpital du district de Manfe pour les premiers soins», indique le patron de la région du Sud-Ouest.

Publicité

Le numéro 1 de la région du sud-ouest condamne « avec la dernière énergie ce énième acte odieux et barbare», et réitère la détermination du Chef de l’Etat à ramener la paix en zone anglophone. Monsieur le gouverneur a par ailleurs invité les ONG à dénoncer ce «crime ignoble».

Cameroun/ Crise anglophone: le gouverneur du Sud-Ouest relate les circonstances de l’assassinat de Ashu Presley Ojong le maire de Mamfé

Il faut dire que l’assassinat de Presley Ojong (35 ans) l’un des plus jeunes maires du pays a choqué l’opinion nationale et internationale. Human Rights Watch a condamné ce crime attribué aux sécessionnistes.

Crédit photo: Cameroon-info.net

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer