CamerounSociété

Cameroun : La gendarmerie arrête deux trafiquants d’ossements humains

Deux trafiquants d’ossements humains, Aliou Youssoufa, 25 ans, et Bachirou Idrissou, 20 ans, ont été arrêtés en possession d’un sac contenant des parties humaines, rapporte la chaîne nationale, CRTV.

Ils ont récemment été interpellés par les Forces de la Gendarmerie à Garoua-Boulai dans la région de l’Est. Les deux suspects ont déclaré qu’ils avaient reçu un appel de deux inconnus demandant des ossements humains d’une valeur de 7 millions de francs CFA.

Publicité

Motivés par le montant exorbitant, ils se sont lancés dans la recherche des ossements humains dans les cimetières.

Malheureusement pour eux, un témoin a découvert leurs plans et a alerté les Forces de la Gendarmerie qui se sont immédiatement lancées dans une mission de recherche et les trafiquants ont été arrêtés.

Selon le Commandant de la Gendarmerie de Garoua Boulai, Ousseni Gomse, leur opération a été un succès grâce à la collaboration des gendarmes de la région du littoral et de l’Est.

Il a également révélé qu’au cours des dernières années, la quête permanente de parties humaines dans la région de l’Est a entraîné la profanation de plusieurs tombes.

« Depuis quelques mois la ville de Garoua-Boulai est en émoi, parce que des cimetières sont profanés de part et d’autres par des inconnus. Après avoir été saisie à plusieurs reprises, la gendarmerie s’est mise au travail et le résultat de nos investigations a abouti à l’arrestation de ces deux individus », a déclaré M. Ousseni.

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page