Cameroun
A la Une

Cameroun: la guerre entre Bell et Eto’o continue, des photos viennent le prouver

Visiblement, ce n’est plus le grand amour entre Samuel Eto’o et Joseph Antoine Bell. Et ce climat tendu entre les deux anciens Lions existe depuis 2018. C’est à travers les médias sociaux que les deux légendes du football camerounais s’étaient déclarés une guerre ouverte.

Tout était parti du refus de Samuel Eto’o de soutenir la candidature de l’ancien gardien à la présidence de la Fédération Camerounaise de Football. Eto’o avait plutôt décidé de soutenir Seydou Mbombo Njoya.

Publicité
Cameroun: la guerre entre Bell et Eto'o continue, des photos viennent le prouver

Si cette raison semble anodine pour aboutir à une guerre, elle n’est pas du tout négligeable aux yeux des deux anciens Lions indomptables. Alors que le nom de chaque personnalité était mis devant son siège, Samuel Eto’o n’a pas respecté le protocole. Au lieu de s’asseoir tout près de Joseph Antoine Bell comme il était indiqué, il a laissé libre son siège et a pris la place réservée à Moise Katumbi, président du TP Mazembe.

En s’évitant lors de la séance de travail du comité d’organisation de la CHAN au Cameroun, les deux hommes ont encore prouvé qu’ils n’ont pas enterré la hache de guerre.

Cameroun: la guerre entre Bell et Eto'o continue, des photos viennent le prouver

Au cours de cette séance de travail, la mascotte, l’hymne officiel du CHAN 2020 ont été dévoilés par le Cameroun.

Crédit photo: afrikmag

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

3 commentaires

  1. Aucun intérê à trouver la petite bête entre le grand et le petit frère… Faute du protocole de les placer côte à côte… Laisse-les tranquilles !
    Le linge sale se lave en famille. Les choix individuels regardent chacun…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer