Suisse: les députés du pays réclament le départ de Paul Biya

0

En séjour en Suisse depuis le 23 juin, le président camerounais Paul Biya au pouvoir depuis 36 ans a semé la zizanie à Genève.

Considéré comme un hôte encombrant, son arrivée a causé l’utilisation des gaz lacrymogènes à Genève par la police le 29 juin 2019 devant l’hôtel Intercontinental  où il séjourne. La police suisse a dû séparer deux groupes de manifestants, l’un pour Paul Biya et l’autre contre.

Publicité

De plus, ce même 29 Juin, un député suisse du nom de Sylvain Thevoz a lancé une pétition pour exiger le départ de Paul Biya de la Confédération helvétique. Une pétition qui en deux jours a récolté près de 11 000 signatures.

«Paul Biya n’a rien à faire à Genève» a déclaré Sylvain Thevoz qui n’a pas également hésité à publier un texte sur internet dans lequel il déclare: «Nous demandons au Grand Conseil d’inviter le Conseil d’État à déclarer Paul Biya persona non grata à Genève et que ce dernier entame immédiatement des discussions avec le Conseil Fédéral pour que Paul Biya soit déclaré persona non grata en Suisse tant que l’argent soustrait au peuple Camerounais ne lui est pas restitué et les droits fondamentaux du peuple Camerounais garantis».

Pour soutenir ses propos Sylvain s’appuie sur des informations du site d’informations français Mediapart où il est dit que «Paul Biya louerait à l’année un étage entier dans l’hôtel  (Intercontinental) de luxe genevois pour lui-même et une cinquantaine de proches aux frais du contribuable Camerounais. L’argent avec lequel il paie ses somptueux séjours à Genève est soustrait à son peuple. Une nuitée de Paul Biya et de son entourage à Genève coûterait environ 40’000 dollars (plus de 23 millions de FCFA), sans compter les déplacements en avion».

 

 

 

Publicité


Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

---
#####: US
X