Cameroun

Cameroun: une journaliste d’une radio privée déshabillée dans un hôpital

Les faits se sont déroulés samedi dernier à l’hôpital gynéco obstétrique de douala-yassa. Jacky Tchamko une journaliste stagiaire à Sweet FM, une radio privé de la capitale économique a été forcée de se déshabiller par les agents de la sécurité de ce centre hospitalier.

Selon les déclarations de Clarence Yongo, chef de chaîne de la radio, mademoiselle Jacky Tchamko âgée de 20 ans, journaliste stagiaire, menait une enquête sur les bébés retenus dans des couveuses de l’hôpital Gényco obstétrique de Douala, pour non règlement des frais d’hospitalisation par leurs géniteurs.

Publicité

Suite à la présence d’une journaliste dans le centre hospitalier, une employée du personnel sanitaire, a intimé l’ordre aux agents de sécurité de déshabiller la journaliste stagiaire. Ce que les agents de sécurité ont immédiatement mis en exécution.

Les motifs de cet acte restent encore inconnus. Mais à en croire les versions des témoins de la scène, cela est une méthode préventive pour éviter un quelconque vol de bébés, quand on sait que le Cameroun a une très mauvaise réputation en matière de vol de bébés dans les centres hospitaliers.

Le président du Syndicat national des journalistes du Cameroun, Denis kwebo, n’a pas exclu des actions judiciaires. Il affirme d’ailleurs détenir une vidéo de ce scandale lors d’un récent passage à la Radio Balafon.

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page