Sport

CAN 2019 : « même à quatre équipes, le Cameroun n’est pas prêt ». Dixit le président de la CAF

Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad a déclaré que même avec quatre équipes en compétition, le Cameroun ne serait pas prêt à organiser une CAN. Il a fait cette déclaration au Burkina Faso lors d’une visite officielle.

Selon Burkina 24, Ahmad Ahmad n’a pas mâché ses mots lorsqu’il a été Interrogé sur la probabilité de délocaliser la prochaine CAN en raison du « retard dans la réalisation des infrastructures ».

Attribuée au Cameroun en 2014 sur la base d’un tournoi à seize équipes en début d’année, la compétition se jouera finalement à vingt-quatre, en été. Une donne modifiée au milie du gué, qui ne fait pas les affaires du pays hôte. Le successeur d’Issa Hayatou ne lui laisse d’ailleurs que peu d’espoir. « Même à quatre équipes, le Cameroun n’est pas prêt », a déclaré Ahmad à la presse burkinabè

Ahmad Ahmad a indiqué qu’il y aura une visite d’inspection composée d’experts et d’un cabinet d’audit spécialisé, sans les politiques, qui va évaluer « si le Cameroun pourra organiser la CAN ».

« C’est en ce moment-là que nous tirerons les conclusions nécessaires avec le comité exécutif », a-t-il souligné, évoquant toutefois un « plan B ».

« Le plan B, c’est une ouverture des procédures d’appels d’offres pour qu’il y ait d’autres (pays) qui participent (à l’organisation) », a-t-il indiqué sans plus de précisions.

Ses commentaires qui semblent être la position officielle de la CAF, tombent à quelques semaines après la décision d’augmenter le nombre d’équipe qui prendront part à la compétition, ce qui suscite des doutes sur la capacité du Cameroun à organiser la CAN.


En septembre, la CAF enverra une équipe d’inspection au Cameroun pour évaluer le niveau de préparation en termes de stades, d’hôtels et autres exigences. Le gouvernement camerounais, vendredi dernier, a réitéré que le Cameroun est prêt à accueillir l’événement.

Le Cameroun, qui s’apprêtait à recevoir 16 équipes avec quelques stades, devrait maintenant redoubler d’efforts.

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!