À la UneAfriqueBurkina FasoPolitique

Capitaine Ibrahim Traoré: « Pour ma patrie, je me battrai jusqu’à mon dernier souffle »

Investi par le Conseil Constitutionnel burkinabè, le Capitaine Ibrahim Traoré peut désormais dérouler son programme sécuritaire. Ce vendredi 21 octobre 2022, les juges constitutionnels l’ont investi en tant que président du Faso et chef de l’Etat. L’homme de 34 ans qui a renversé le Colonel Damiba qui avait lui aussi évincé Roch Kaboré du pouvoir en janvier 2022, s’est exprimé après son investiture.

Expliquant son intrusion sur la scène politique, le Capitaine Traoré a pris pour alibi les dérives de la gouvernance de son prédécesseur, le Colonel Damiba. Selon le Capitaine Traoré,  « l’objectif de l’avènement du MPSR était de prendre notre destin en main ». Mais, a-t-il déploré,  « depuis le 24 janvier jusqu’au 30 septembre, nous avons constaté des dérives ». C’est ce qui a justifié cette sorte de rectification du coup d’Etat de janvier 2022.

Devant les juges constitutionnels et les Burkinabè présents, le Capitaine Traoré s’est montré volontariste quant à l’aboutissement de la lutte contre les terroristes. « Je suis convaincu que nous pouvons gagner cette bataille, nous pouvons gagner cette guerre. L’ennemi n’est pas au-dessus de nous’‘, a encore déclaré le Capitaine Ibrahim Traoré, président de la Transition.

Il se dit engagé aux côtés des populations pour cette mission. « Je serai engagé à vos côtés, de tous les Burkinabè, sur les différents fronts », a-t-il promis devant la Nation. Le Capitaine Traoré a été clair. Il va se battre farouchement pour atteindre ses objectifs. Son engagement, il est fort et ce sera jusqu’ à la mort. « Pour ma patrie, je me battrai jusqu’à mon dernier souffle », a martelé le nouvel homme fort du Burkina Faso.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!