Divers

Chine : Âgée de 27 ans, elle subit 17 avortements en 6 ans

En couple avec son compagnon actuel depuis six ans, Xiao Ju, est une jeune chinoise qui ne pourra plus jamais enfanter. Âgée de 27 ans, la jeune femme a subi 17 avortements, le premier à l’âge de 21 ans.

D’après les diagnostics, les médecins de Xiao Ju expliquent qu’elle serait devenue stérile après avoir subi trop d’avortements.

Publicité

Informée de la nouvelle, Xiao est dévastée à l’idée de ne pouvoir être mère. En effet, lors de son dernier passage à l’hôpital de Shiyan, on lui avait conseillé de ne pas se faire avorter.

Le docteur Zhao Qin de service ce jour là, a pourtant insisté lors de la dernière visite de Xiao Ju pour que cette dernière n’avorte pas, estimant que cela pourrait bien être sa dernière chance d’un jour avoir un enfant et de ne pas finir stérile.

Mais rien n’a pu la faire changer d’avis alors contre sa volonté, l’équipe d’intervention a procédé à son 17e avortement.

Elle n’avait pas les moyens d’élever un enfant et pour elle, la meilleure solution était de se faire avorter.

Depuis sa première visite, les médecins disent qu’elle est devenue une “cliente régulière” du service de gynécologie de l’hôpital, avec une moyenne de trois avortements par an.

Le docteur Zhao s’est rendu compte de la gravité de l’état physique de Xiao Ju en l’examinant pour sa dernière intervention.

« J’ai trouvé la doublure de son utérus extrêmement fine, comme un morceau de papier, à cause des avortements répétés qu’elle avait subis », a expliqué le médecin qui lui a alors expliqué : « Si tu ne dois pas subir cet avortement, garde ce bébé, car il peut être très, très difficile pour toi de tomber enceinte à nouveau. »

Emeraude ASSAH

Crédit photo : Afrikmag

Tags

Emeraude Assah

Je suis Emeraude ASSAH, journaliste professionnelle en exercice sur le territoire ivoirien. Merci de suivre mes actualités en politique, société etc... J'adore cuisiner et voyager! emeraudeassah@Afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer