Football
A la Une

Étonnante décision du gouvernement chinois après les propos d’Ozil sur le mauvais traitement infligé aux Musulmans

Arsenal est est déjà confrontée à des sanctions après les commentaires de Mesut Ozil sur le mauvais traitement infligé aux Ouïghours, une ethnie musulmane en Chine.

Dans une publication sur les médias sociaux, le milieu de terrain turco-allemand avait condamné la répression de la Chine contre les Musulmans et dénoncé le silence des pays musulmans face à cette injustice.

« Des Corans sont brûlés… Des mosquées détruites… Les écoles islamiques interdites… Des intellectuels religieux tués les uns après les autres… Des frères envoyés par la force dans des camps. Les musulmans restent silencieux. On n’entend pas leur voix », s’était indigné le joueur.

Samedi le club anglais a pris ses distances par rapport aux commentaires de leur joueur. « Le contenu publié est l’opinion personnelle d’Ozil. Arsenal, en tant que club de football, a toujours adhéré au principe de ne pas s’impliquer en politique. »

Cependant, cela n’a pas empêché la sanction du gouvernement chinois. Les Chinois fans de foot ont été déçus le week-end dernier. La chaîne publique de télévision chinoise CCTV a décidé de retirer de sa programmation le match de Premier League anglaise entre Arsenal et Manchester City, dimanche 15 décembre après-midi, en représailles au soutien public du milieu de terrain des Gunners, Mesut Ozil, aux Ouïghours du Xinjiang.

Crédit photo : 5pillars

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page