À la UneAsieMonde
A la Une

Corée du Nord: un homme exécuté publiquement pour avoir écouté une radio étrangère

Un capitaine de bateau de pêche en Corée du Nord a été exécuté en public pour avoir écouté une station de radio étrangère interdite, rapportent plusieurs médias.

La Radio Free Asia, financée par le gouvernement américain, affirme que le marin a été exécuté après avoir admis qu’il écoutait les émissions de ladite radio pendant plus de 15 ans.

Âgé d’une quarantaine d’années, l’homme aurait capté les ondes étrangères alors qu’il était en mer et écouté les journaux télévisés et les émissions de radio. Une source a déclaré à RFA que le capitaine du bateau, connu sous le nom de Choi, avait été exécuté par un peloton d’exécution devant 100 autres travailleurs de pêche.

Publicité

L’homme, qui était propriétaire d’une flotte de plus de 50 navires, aurait avoué après qu’un de ses membres d’équipage l’ait remis aux autorités d’une base de la ville portuaire de Chongjin.

Un responsable de la province du Hamgyong du Nord a affirmé que Choi avait commencé à écouter des émissions étrangères alors qu’il était opérateur radio dans l’armée. Après avoir quitté l’armée, il a continué cette habitude – le laissant exposé à des accusations de «subversion contre le parti».

Une répression subséquente à la base de pêche a également conduit au licenciement des responsables du parti et des agents de sécurité, apprend-on.

La base en question était réputée affiliée au soi-disant Bureau 39, une aile ténébreuse du parti qui obtient des devises pour les dirigeants nord-coréens.

«À la mi-octobre, un capitaine d’un bateau de pêche de Chongjin a été exécuté par un peloton d’exécution, accusé d’avoir écouté Radio Free Asia régulièrement pendant une longue période», a déclaré une source.

Le département provincial de la sécurité a défini son crime comme une tentative de subversion contre le parti. « Ils l’ont publiquement abattu à la base devant 100 autres capitaines et gestionnaires des usines de transformation du poisson de l’usine », a ajouté la source. « Ils ont également licencié ou démis des responsables du parti, l’administration de la base et les agents de sécurité qui ont autorisé Choi à travailler en mer.  »

Le capitaine semblait avoir «l’illusion que, du fait qu’il faisait partie de la base de pêche du Bureau 39, il serait à l’abri des poursuites pénales», a déclaré une source. Cependant, on dit qu’il est devenu impopulaire auprès de ses membres d’équipage, ce qui a finalement conduit à sa chute.

Une deuxième source a déclaré: « l’un des pêcheurs a cherché à se venger du comportement arrogant et irrespectueux de Choi, alors il l’a dénoncé au service de sécurité.  »

Les stations de radio étrangères peuvent être reçues dans une grande partie de la Corée du Nord, mais le régime de Kim Jong-un garde un contrôle strict sur ce que le public est autorisé à écouté.

La deuxième source a affirmé qu’il est «courant» que les pêcheurs écoutent des émissions étrangères telles que RFA lorsqu’ils partent en mer. « Par conséquent, il semble que les autorités aient fait de Choi un exemple pour imprimer aux résidents que l’écoute de stations de radio extérieures signifie la mort », a déclaré la source.

Radio Free Asia, qui est financée par Washington et possède un bureau à Séoul, diffuse six heures de programmation par jour en Corée du Nord.

Publicité 2

La Corée du Sud brouille la plupart des fréquences radio en provenance du Nord, bien que Pyongang ait parfois été entendue transmettre des messages à ses espions. Les autorités nord-coréennes auraient envoyé un membre du corps des signaux dans un camp de prisonniers politiques pour avoir écouté la radio RFA au travail en juin.

Dans un autre incident, il est affirmé qu’un signaleur du Commandement d’élite de la Garde suprême de la Corée du Nord a été condamné en 2018 pour avoir écouté des émissions interdites. Son commandement entier aurait été puni.

Deux réfugiés qui se sont installés en Corée du Sud après s’être échappés du Nord ont déclaré à RFA que les résidents nord-coréens écoutent souvent leurs émissions parce qu’ils sont «curieux».

«Nous pouvons obtenir une variété de contenus à partir de CD et de clés USB, mais ce que les Nord-Coréens veulent surtout savoir, ce sont des nouvelles de l’extérieur», a déclaré l’un d’eux.

«Les résidents peuvent recevoir de nombreuses émissions à l’extérieur, mais ils préfèrent RFA car il peut être écouté clairement en coréen. « 

Les opérateurs radio militaires et les pêcheurs sont connus pour écouter beaucoup RFA parce qu’ils sont plus à même d’écouter les émissions extérieures.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page