Santé
A la Une

Voici comment le coronavirus pourrait provoquer une pénurie mondiale de préservatifs

Reconnue comme la cinquième entreprise au monde dans la fabrication des préservatifs, la société Karex basée en Malaisie a été contrainte de fermer ses portes à cause de la pandémie du coronavirus. Une fermeture qui a donné des sueurs froides aux dirigeants qui craignent une pénurie.

La société malaisienne Karex Bhd, qui fabrique “un préservatif sur cinq dans le monde”, n’a en effet pas produit un seul préservatif dans ses trois usines malaisiennes depuis plus d’une semaine, en raison du confinement imposé par le gouvernement pour stopper la propagation du Covid-19.

Publicité

Identifié comme le pays d’Asie du Sud-Est le plus touché par le coronavirus depuis dix jours, la société de fabrication des préservatifs Karex qui approvisionne des entreprises comme Durex, a dû arrêter complètement ses activités.

Pourtant, cette période aurait pu permettre à l’entreprise de fabriquer 100 millions de préservatifs. Ce qui préoccupe fortement son directeur général : «Nous allons assister à une pénurie de préservatifs dans le monde, ce qui risque d’être très effrayant», a-t-il déclaré, avant d’ajouter qu’il est très inquiet pour les programmes humanitaires en Afrique.

Compte tenu de la forte expansion du coronavirus dans leur pays, les autorités malaisiennes ont ordonné la fermeture des frontières et instauré un confinement, au moins jusqu’au 14 avril.

Goh Miah Kiat, dirigeant de l’entreprise, a expliqué qu’il faudrait “du temps pour relancer les usines” et que Karex Bhd aurait du mal “à répondre à la demande” en fonctionnant à “la moitié de sa capacité” :

Nous allons assister à une pénurie mondiale de préservatifs partout, c’est effrayant. Je suis inquiet pour beaucoup de programmes humanitaires. En Afrique, la pénurie […] pourra durer des mois.”

Pour l’heure, plus de 2.000 cas ont été recensés et 26 personnes sont décédées des suites du virus dans le pays. 

Crédit photo: cnews

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer