À la UneAfriqueBusinessCôte d'IvoireSociété
A la Une

Côte d’Ivoire / Allégations sans fondements de détournement de plusieurs milliards au FDFP : l’audit de l’IGE blanchit le SG BATTESTI.

C’est le mardi 29 décembre 2020 que des cyberactivistes ont lancé une information relative à un « scandale financier » au FDFP portant sur le détournement plusieurs milliards de nos francs. La sortie mettait en cause M. Battesti, Secrétaire Général de l’institution et mettait en doute ses efforts de gestion.

Relayées par plusieurs organes, alors même que le FDFP présentait ses acquis sous l’ère Battesti en janvier 2021, ces allégations ont interpellé les départements ministériels dont dépend le FDFP et les institutions en charge de la Bonne Gouvernance et de la lutte contre la corruption dans notre pays. Simultanément, plusieurs audits ont été diligentés dont celui de l’Inspection Générale d’État (IGE). De février à mars 2021, l’IGE a ainsi passé en revue les protocoles, les procédures, les imputations, voire l’organigramme du FDFP, tant aux niveaux administratif que financier, pour mieux connaître de cette affaire.

Publicité

Les conclusions de cet audit minutieux facilité par la coopération des responsables du FDFP, dont copie nous est parvenue, ne mentionnent finalement aucun fait de détournement, encore moins de malversations financières portant sur « plus de 3 milliards ».

Sur cette question, on peut tirer une conclusion verte et définitive : M. Battesti n’a pas détourné plus de 3 milliards de avril 2019, date de sa nomination, à décembre 2020. La chose est corroborée par le satisfecit du Conseil des Ministre qui, dans son communiqué final en date du 16 juin 2021, notait qu’au titre du Ministère du Budget et Portefeuille de l’État, le Conseil à adopté deux commissions : la première est relative à la situation d’exécution budgétaire des Établissements Publics Nationaux (EPN) à fin décembre 2020. Le communiqué affirme que les trois « EPN qui enregistrent les résultats d’exploitation les plus élevés sont l’ANRMP (4.8 milliards), le FDFP (3.7 milliards) et la SOGEPIE (2.4 milliards) »

S’il est vrai que l’IGE fait des recommandations visant à améliorer la gestion du principal outil de financement de la Formation Professionnelle en Côte d’Ivoire, son rapport s’éloigne des allégations de détournements.

Publicité 2

Nous reviendrons pour d’autres détails sur cette affaire qui tire manifestement vers sa fin.

Hermann K.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page