Côte d'IvoireSanté
A la Une

Côte d’Ivoire/Coronavirus: ultimatum des médecins, infirmiers et pharmaciens à l’Etat. Ce qu’ils exigent

La pandémie du coronavirus continue ses effets dévastateurs à travers le monde entier. Les personnes qui sont au four et au moulin pour éradiquer la pandémie sont entre autres, les médecins, les infirmiers et les pharmaciens.

En raison du manque de matériels adéquats pour lutter efficacement contre la pandémie, le corps médical ivoirien a lancé un ultimatum aux autorités gouvernementales le dimanche dernier. Le communiqué conjoint des médecins, infirmiers et pharmaciens a fait le tour de la toile ivoirienne, suscitant une vague d’indignation au sein de la population.

A la suite de leur déclaration, plusieurs autres médecins et infirmiers ont posté des messages exprimant leur désarroi, car selon eux, les premières personnes exposées à la pandémie sont les médecins.

Revendiquant des conditions de travail répondant aux normes internationales, la déclaration a été publiée sur la page officielle du corps médical: « Je suis Médecin, Pharmacien ou Infirmier, J’aime mon pays la Côte d’Ivoire. Je suis un humain et j’ai une famille. Conscient des risques que j’encours dans l’exercice de ma fonction et des retombées néfastes pour ma famille et la population, je réclame plus de protection et d’équipements dans nos hôpitaux. »

Poursuivant, ceux-ci ont indiqué qu’« un agent de santé non protégé devient un vecteur de la maladie pour toute la population. »

À ce jour, notons que la Côte d’Ivoire compte 168 personnes infectées, dont 6 personnes guéries et un cas de décès. Si l’on veut réellement rompre la chaîne de contamination de la pandémie, le coup de cloche déclenché par le corps médical doit être perçu avec plus d’attention et de sérieux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page