À la UneSécuritéSociété

Côte d’Ivoire : inauguration de l’académie internationale de lutte contre le terrorisme

Le premier ministre Ivoirien, Patrick Achi accompagné du ministre des affaires étrangères français, Jean Yves Le Drian a inauguré ce jeudi 10 juin l’académie internationale de lutte contre le terrorisme. La cérémonie d’inauguration de ce centre a eu lieu à Jacqueville, localité située à quelques kilomètres de la ville d’Abidjan.

C’est après les attentats terroristes de grand Bassam, survenues le 13 mars 2016 que le Président de la République, Alassane Ouattara ainsi que son Homologue français, Emmanuel Macron ont pris la décision de mettre sur pied cette académie de lutte contre le terrorisme.

Publicité

Dans cette académie, l’on y fera de la formation, de la stratégie et des entraînements afin de lutter efficacement contre les groupes armés qui sévissent depuis maintenant plusieurs années dans la sous-région Ouest africaine. Le site s’étend sur 1000 hectares et selon nos sources, ce n’est que la première partie du site qui a couté 15 milliards de Fcfa qui a été livré. La seconde phase dont le coût des travaux s’élève à 25 milliards de FCFA sera livré plus tard, selon le ministre de la défense ivoirienne.

Lors de son allocution à cette cérémonie solennelle, le Premier ministre, Patrick Achi a dit toute la détermination de la Côte d’Ivoire à combattre le terrorisme. « Nous ne cèderons jamais. Il nous faudra faire corps, il nous faudra faire front. Ce sera ici à Jacqueville, le rôle de l’académie internationale », a t-il déclaré.

Publicité 2

Pour Jean Yves Le Drian, la Côte d’Ivoire, la France ainsi que tous les pays de la sous-région ont un ennemi commun « les terroristes ». « Notre responsabilité est de combattre cet ennemi commun dont les actions au Sahel nous concerne directement. L’AICLT est à la fois une école interministérielle des cadres, un centre d’entraînement et d’aguerrissement des unités d’intervention et un institut de recherche stratégique », indique-t-il.

Toutes les personnes qui sont passées au pupitre lors de cette cérémonie ont rendu un hommage au Golden Boy, Hamed Bakayoko qui avait posé les premières pierres de cette académie. La dernière attaque meurtrière qui a causé la mort à plus de 130 personnes dans le nord du Burkina Faso a été aussi évoquée. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page