Côte d'IvoireSociété

Côte d’Ivoire : interpellation d’une arnaqueuse en série de perruques de luxe

L’information est tombée dans la matinée du jeudi 25 mars 2021 sur la page Facebook de la Direction Générale de la Police Nationale – Côte d’Ivoire (DGPN). L’institution a procédé à l’interpellation d’une arnaqueuse en série de perruques de luxe.

Publicité

L’accusée a été arrêtée suite à une plainte d’une victime dans la commune d’Abobo (Abidjan). D’après le récit de la DGPN, le Commissariat de Police du 34ème arrondissement d’Abobo Baoulé a été saisi, le mardi 23 mars 2021, par une dame victime de vol portant sur des perruques d’une valeur de 90.000 FCFA.

Côte d'Ivoire : interpellation d’une arnaqueuse en série de perruques de luxe

Nous vous retranscrivons les propos de la police nationale dans le paragraphe ci-après.

« En effet, à sa demande, son livreur s’est retrouvé au rdv d’une cliente à Abobo Belleville au rez-de-chaussée d’un immeuble. Lors de leur échange, la cliente va distraire le livreur pour ensuite, échanger les perruques contre de vieilles mèches, avant de lui demander de patienter, le temps de monter à son appartement prendre l’argent sans plus jamais redescendre.
Cette dernière a été identifiée et interpellée à sa sortie du bâtiment. Une perquisition au domicile de dame Y.Y.R a permis de retrouver de nombreuses perruques de grandes valeurs dissimulées dans les bidets des WC de la chambre principale et de la chambre amie.
Interrogée, elle a reconnu avoir fait plusieurs victimes à Abidjan. L’une de ses victimes est venue au poste de Police, après l’annonce de son arrestation a reconnu ses perruques d’une valeur de 1.200 000f. Elle s’est faite arnaquer dans les mêmes conditions, dans un immeuble à Angré en Octobre 2020.

La Direction de la Police Nationale rassure par ailleurs que dame Y.Y.R sera déférée devant le parquet pour répondre de ses actes.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page