À la UneCôte d'Ivoire

Côte d’Ivoire/ Lancement de la 2e édition du spectacle d’humour « Drôles de Femmes »: l’organisation veut contribuer à la revalorisation de la gent féminine

Après une première édition réussie en 2019 avec ses deux spectacles joués au palais de la culture de Treichville et au Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan, l’événement humoristique tant attendu « Drôles de Femmes », revient cette année après un report en 2020 à cause de la crise sanitaire « Covid-19 ».

Le mardi 18 mai 2021, l’événement a été officiellement lancé par Carolyne Dasylva et son équipe Mediatis Côte d’Ivoire au Palm Club Hôtel lors d’une conférence de presse. Face à la presse, le comité d’organisation a livré les objectifs de cet spectacle 100% féminin.

Le spectacle se veut rester fidèle à son objectif premier qui est de valoriser la femme à travers une bouillante pièce théâtrale mettant en scène un conflit générationnel entre les «Pagneuses » et les « Collantières ».

Comme la première édition, l’organisation veut contribuer à la revalorisation de la femme, en d’autres termes changer les mentalités à l’égard de la femme autour du thème : « l’Education de la jeune fille et l’autonomisation de la femme ». Malgré que le thème soit axé sur la femme, l’initiatrice du spectacle a précisé que « Drôles de Femmes » « n’est pas un mouvement féministe ».

« On sait ce que la femme représente dans la société, c’est pourquoi nous avons mis sur place cet événement. Ce n’est pas un mouvement féministe pour réclamer quoi que ce soit… Nous voulons montrer la femme à sa juste valeur », précise l’animatrice de la RTI. Le divertissement qui est l’ami de la jeunesse d’aujourd’hui est le meilleur moyen pour les conseillers », a-t-elle ajouté.

Selon son mari, Monsieur Dasylva, » Drôles de Femmes, c’est d’abord du spectacle et du talent. Nous pensons que le talent féminin n’était pas apprécié à sa juste valeur, c’est pourquoi nous avons mis sur place cet événement humoristique. »

L’animatrice Isabelle Anoh par ailleurs Conseiller Spécial à la CEPICI a expliqué le rôle de l’humour dans notre société.

« Derrière l’humour, j’ai vu qu’il y a vraiment un message pour la jeunesse. Je pense que c’est vraiment une occasion pour la jeunesse de venir écouter nos mamans les « pagneuses ». » Concernant la première édition, la patronne d’Avant Garde Production estime que toutes les humoristes ont assuré.

De quoi sera-t-il question pendant le spectacle ?

Cette édition abordera certaines problématiques liées à la femme, notamment, les inégalités du genre, les violences, l’immigration, l’accès à l’éducation, la prostitution et la drogue qui ont pour unique but de sensibiliser et éduquer la société.


Ce spectacle réunira les plus talentueuses femmes humoriste du pays avec à leur tête : Clémentine Papouet, Gbazè Thérèse, Bleu Brigitte, Nastou Traoré, qui représentent les « pagneuses « , qui sont les mamans, les doyennes. De l’autre côté, on retrouve les « collantiéres » c’est-à-dire la nouvelle génération : Irike Justine, Prissy la Degammeuse, Gisèle Kouakou, Eunice Zunon, Cassandra Assamoi, PrissK et Sarra Messan.

Certaines personnalités du showbiz étaient présentes lors de cette conférence de presse, dont l’humoriste Magnific, de Hasan Ayek, Éloge First, du Web-humoriste Stoni y compris les partenaires du spectacle : MTN, SOLIBRA, GAOU production…

Carolyne Dasylva termine ainsi en précisant que les retardataires auront vraiment mal : « Celui qui va rater le spectacle aura un gros goumin ».

L’événement aura lieu le 29 mai au Palais de la Culture et le 12 Juin au au Sofitel Hôtel Ivoire. Le spectacle est donc lancé, apprêtez vos tickets.

Akon

Hello ! Je suis Boa Jules Akon, journaliste sportif et culturel, lisez mes articles sur Afrikmag, merci.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!