Côte d'IvoireSociété
A la Une

Côte d’Ivoire: lancement du registre national des personnes physiques

Le lancement officiel du Registre national des personnes physiques (RNPP) s’est tenu mercredi, 11 décembre 2019, au Plateau, dans le district d’Abidjan, en présence du chef de l’Etat Alassane Ouattara et des membres du gouvernement. Le président a lui-même inauguré le registre national des personnes physiques.

Le RNPP est une base centrale des données biométriques personnelles des ivoiriens et des étrangers résidant ou de passage en Côte d’Ivoire, permettant d’enregistrer les naissances et autres faits de l’état civil sur toute l’étendue du territoire.

Publicité

Devant les caméras, le chef de l’État ivoirien a inauguré la procédure avant ses vingt-six millions de compatriotes en se faisant enrôler pour l’établissement de sa nouvelle carte nationale d’identité.

Avec 2 500 machines d’enrôlement réparties dans tout le pays, ce nouvel outil de recensement va surtout aider à lutter efficacement contre le nombre de citoyens « fantômes » non déclarés à l’état-civil. En 2011, ce chiffre était estimé à quatre millions de personnes, avec un taux d’enregistrement des naissances plafonnant à seulement 45 %.

Selon Hamed Bakayoko, Ministre d’Etat, Ministre de la défense, cette réforme va engendrer plusieurs avantages pour le citoyen, d’autant plus qu’il pourra se faire délivrer ses documents administratifs notamment ses actes d’état civil sans avoir à se déplacer.

La première phase opérationnelle du registre national des personnes physiques débute par le renouvellement des cartes nationales d’identité en voie d’expiration et la seconde phase va se dérouler 2020 et va consister à enregistrer les faits d’état civil sur toute l’étendue du territoire national.

Tags

SANDRA KOHET

Je suis Sandra KOHET, Web Rédactrice à AfrikMag. Passionnée de Lecture, Cuisine et voyage. sandrakohet@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer