À la UneCôte d'IvoireSécurité
A la Une

Côte d’Ivoire/ L’armée ivoirienne attaquée à l’ouest

L’armée ivoirienne a vu un de ses check-point attaqué par des individus que les enquêtes tenteront d’identifier.

Publicité

L’armée ivoirienne a été attaquée dans l’ouest ivoirienne dès les premières heures du 13 octobre 2021. Selon les premières informations disponibles, l’attaque s’est produite dans la localité de Bangolo. Deux assaillants se déplaçant à moto se sont présentés au poste de contrôle de Tiemesson. Et avant que les gendarmes en faction ne comprennent leurs intentions, ils ouvrent le feu. Dans cette nuit, à 4H du matin, les agents sont surpris.

Le Maréchal des Logis H.S en poste à l’Escadron de Gendarmerie de Danané en poste avec un agent des Eaux et Forêts tombent. Ils meurent sur place, foudroyés par les balles assassines des assaillants qui se fondent dans la pénombre. L’armée ivoirienne perd donc deux hommes dans une attaque lâche.

Le poste de contrôle de Tiémesson, un village de la Sous-Préfecture de Guéhiébly, est situé à 22 kilomètres de Bangolo en venant vers Duékoué. Un ratissage de l’armée ivoirienne est en cours afin de localiser et appréhender les meurtriers. Cette attaque injustifiée intervient après plusieurs autres dans le Nord où des terroristes veulent établir des bases arrières.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page