Côte d'IvoireTransport

Côte d’Ivoire: le ministre des transports rencontre les chauffeurs et propriétaires de véhicules

Une rencontre s’est tenue le mercredi 18 août 2021 entre le ministre des transports et les chauffeurs à Abidjan. Le ministre ivoirien des Transports, Amadou Koné, a indexé les propriétaires des véhicules de transport dans les accidents de la route.

Selon le ministre des Transports, ce sont les chauffeurs qui doivent entretenir les véhicules. Ils doivent aussi veiller au bon fonctionnement des véhicules qu’ils mettent sur la route et s’assurer du bon état de l’engin.  « Je ne dirais jamais, et ce n’est pas vrai que seuls les chauffeurs sont responsables. Chacun a sa une part de responsabilité, à commencer par les propriétaires de véhicules, qui pour moi sont les premiers responsables« , a dit M. Amadou Koné.

 Il a salué l’acte du ministre de la Justice qui a publié récemment une circulaire qui « engage aussi la responsabilité des propriétaires » en cas d’accident mortel, portant à vérifier s’il a rempli son devoir. « Nous, en tant qu’administration, on a une part de responsabilité, donc non est tous responsable, mais on est tous des victimes » de la route« , a-t-il poursuivi. Il a invité chacun à prendre conscience de ses responsabilités.

Mais, « il faut que vous, chauffeurs, vous vous engagiez aussi pour prendre vos parts de responsabilité« , a lancé M. Amadou Koné, annonçant que son département œuvre sur les conditions de travail et de vie des chauffeurs. Pour lui, il faut améliorer les conditions de travail pour réduire les accidents. De ce fait, il travaille avec le ministre de l’Emploie sur la question de la retraite et des cotisations sociales des chauffeurs et qu’ils bénéficient d’une pension à la retraite.


Toutefois, « ce n’est pas à cause des recettes qu’ on va passer outre le code de la route« , a-t-il conseillé. Il faut respecter le code de la route et les forces de l’ordre qui veillent à son application. Afin de faciliter la tâche aux chauffeurs, il a indiqué que dans dix jours, des équipes seront déployées pour faciliter l’obtention des plaques d’immatriculation et les titres de transport, car la phase répressive entre en vigueur dès le 1er septembre 2021.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!