Côte d'Ivoire Société

Côte d’Ivoire/ Les défaillances du système éducatif ivoirien mis en évidence par le Mouvement ivoirien des droits humains

Screenshot_20210907-160443

Les résultats d’une étude sur “L’impact de la privatisation et de la marchandisation de l’éducation sur le droit à l’éducation au regard des principes d’Abidjan” ont été mis en évidence ce mardi 07 septembre 2021 par le Mouvement ivoirien des droits humains ( MIDH) lors d’une conférence à Cocody-II Plateaux.

Selon cette étude, le système éducatif en Côte d’Ivoire présente plusieurs défaillances. C’est dans cette perspective que le Mouvement ivoirien des droits humains a présenté les effets pervers de la privation et de la marchandisation de l’éducation.

Cette étude a été menée de 2019 à 2021 en partenariat avec le Réseau recherche francophone sur la performance de l’éducation (REFPE) et Global initiative for economic, social and cultural rights (Initiative globale pour les droits économiques, sociaux et culturels) auprès de 190 acteurs dans des établissements primaires et secondaires d’Abobo, de Cocody, de Yopougon, de Bouaké et de Daloa.

Screenshot_20210907-160640

Selon les résultats de cette enquête, l’on assiste à une forte privatisation de l’Education en Côte d’Ivoire depuis 1992, et l’éducation est devenue un produit marchand source de profit. L’Etat n’arrive pas à offrir et financer des établissements publics gratuits et de qualité. Les aspects sur la réglementation des écoles privées n’est également pas pris en compte. L’accès à l’école devient donc un véritable soucis pour les populations les plus démunis.

Les travaux du MIDH ont été inspirés par les “Principes d’Abidjan”, adoptés en 2019, et qui sont l’ensemble des textes, traités et conventions, revisités par 57 experts internationaux pour aider les politiques nationales d’Education.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *