Côte d'IvoireSociété

Côte d’Ivoire : Un opérateur économique guinéen tué à la machette

Amadou Oury D., un ressortissant guinéen, n’est plus de ce monde. Ce commerçant de 25 ans a été sauvagement assassiné par des criminels.

La scène s’est déroulée la semaine dernière à Yopougon, une commune d’Abidjan. Il était environ 3 heures du matin quand des malfrats ont fait irruption dans le commerce géré par le Guinéen. Une fois à l’intérieur de l’établissement, ces lascars tombent nez à nez avec le jeune homme. Immédiatement, l’un d’eux sort une machette et frappe le maître des lieux à la tête.

Amadou Oury D. a eu le crâne ouvert sur le champ. Il saigne abondamment. Les malfaiteurs le laissent se vider de son sang et font main basse sur des articles du magasin. Une fois leur forfait accompli, les criminels se fondent dans la nuit, abandonnant leur victime à son triste sort.

Publicité

Le frère ainé d’Amadou Oury est rapidement informé du malheur qui vient de s’abattre sur son frangin. Très rapidement, celui-ci est conduit au Centre hospitalier de Yopougon. Malheureusement, la promptitude des médecins n’a pas permis de sauver la victime.

La victime a rendu l’âme sous le regard désespéré de son frère. Mais comme l’a révélé le quotidien Soir Info, les auteurs du meurtre de ce jeune opérateur ont commis un autre forfait ce même jour-là. Avant de jeter leur dévolu sur le commerce d’Amadou Oury, ces individus sans foi ni loi ont rendu une visite peu orthodoxe à un logisticien. Ils ont défoncé la porte de sa maison puis, ont tenu tout le monde au respect. C’est seulement à ce moment-là qu’ils ont passé le domicile au peigne fin, emportant tout sur leur passage.

Publicité 2

Cette scène a semé la peur dans le cœur des habitants du quartier Lubafrique qui ne se sentent plus en sécurité. Ceux-ci font déjà face au phénomène de « microbes », ces jeunes délinquants juvéniles qui donnent du tournis aux autorités ivoiriennes et font vivre des moments de frayeur aux Ivoiriens.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page