À la UneCôte d'IvoirePolitique
A la Une

Côte d’Ivoire : Soro accuse Ouattara d’être  » rebelle à la Loi « 

Guillaume Soro n’en démord pas: C’est le chef de l’Etat Alassane Ouattara qui est à l’origine du rejet de sa candidature par le Conseil Constitutionnel. Il l’a affirmé dans une interview à la chaine de radio allemande Deustche Welle. Pour Soro Guillaume, il n’y a que la détermination du peuple ivoirien qui pourra arrêter M. Ouattara d’être « rebelle à loi « , parlant du refus du chef de l’État d’appliquer les décisions de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples.

 » Quand Alassane Ouattara décide d’être rebelle à la loi, quand Alassane Ouattara décide d’être rebelle aux décisions de justice, seule la détermination du peuple de Côte d’Ivoire le remettra sur le droit chemin « , a martelé Guillaume Soro sur la radio allemande. Il s’insurgeait ainsi de l’attitude du président ivoirien qui refuse d’appliquer les décisions de la CADHP, qui a ordonné la réintégration de Laurent Gbagbo et Guillaume Soro sur la liste électorale.

Revenant sur son élimination de la course présidentielle, le président de Générations et Peuples Solidaires (GPS) a révélé que celle-ci n’est pas le fait des juges constitutionnels, mais d’une volonté manifeste d’Alassane Ouattara et de certains de ses proches.

Pour Soro, la liste des candidats retenus a été faite à la résidence du président ivoirien.  » Alassane Ouattara et certains de ses collaborateurs dont le Premier Ministre Hamed Bakayoko, Adama Bictogo et sa nièce ( Masséré Touré, Directrice de la Communication de la Présidence de la République), ont décidé de la liste des candidats « , a affirmé l’ex-chef de la rébellion ivoirienne.


Déçu, Guillaume Soro assène à l’égard de Ouattara:  » Je me suis trompé sur l’homme que j’ai soutenu (…) notre système présidentialiste a fait de Ouattara un monarque qui ne veut plus quitter le pouvoir « . Néanmoins, il a appelé son ex-allié à  » accepter la paix en Côte d’Ivoire en se retirant ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page