Municipales 2018: Bassam et Port Bouet sous haute tension !

0

Des troubles ont été signalés dans plusieurs communes ce lundi 16 octobre 2018 en fin d’après-midi.

Dans la ville de Grand- Bassam, située à une trentaine de kilomètres d’Abidjan, les populations sont sorties dans les rues quelques heures après la proclamation des résultats des élections municipales de cette circonscription.

Il sagit des partisans du Maire sortant Ezaley Philippe candidat du PDCI. Ils ont contesté les résultats annoncés par la Commission Electorale Indépendantes (CEI) qui donnent vainqueur le poulain du RHDP Jean-Louis Moulot.

Publicité

Selon des sources concordantes, les pré-résultats des urnes proclamaient Ezalé vainqueur des élections.

Plus loin, un témoin, sous le sceau de l’anonymat, révèle à Afrikmag que ces résultats truqués ont connu l’aval du roi de la ville balnéaire de Grand-Bassam.

« C’est une honte pour les nzima, le roi de Grand-Bassam vient d’entacher la quiétude des habitants de cette ville. Il a été corrompu avec une forte somme pour signer le procès-verbal de Moulot ».

Descendus dans les rues de la ville pour manifester leur mécontentement, ils ont été dispersés par les forces de l’ordre.

Selon l’institution dirigée par Youssouf Bakayoko, M. Moulot arrive en tête de ce scrutin en recueillant 48% des suffrages exprimés contre 45% pour son adversaire M. Ezaley.

Port-Bouet

A l’instar de la commune de Grand-Bassam, une autre commune connaît des difficultés. En effet, la population fait face à un problème bien plus sérieux. Selon plusieurs constats, le candidat du PDCI, Emmou Sylvestre, aurait brigué le poste de la municipalité dans la ville. Mais sa victoire est contestée par le camp adverse.

La population a vécu des troubles sans incidents majeurs.

« La CEI veut nous imposer Siandou… La population ne l’a pas voté. Nous voulons Emmou et nous ne nous laisserons pas distraire », dixit Bienvenue Kouamé, joint au téléphone par la rédaction d’Afrikmag.

Pour l’heure les votes ont été annulés dans la commune et la population a été convoquée pour repartir aux urnes dans un mois.

Emeraude ASSAH

Crédit photo : Google.ci

Municipales 2018: Bassam et Port Bouet sous haute tension !

Hello, Emeraude ASSAH, retrouvez mes actualités en politique, société etc… Mes centres d’intérêts  sont la culture, la lecture,les voyages et autres. La priorité pour moi c’est Dieu, ma famille et mon travail.

+225 89686134

emeraudeassah@Afrikmag.com

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

---
X