À la UneCôte d'Ivoire

Côte d’Ivoire/ Un concert de Tiken Jah annulé: l’artiste en colère dénonce

Tiken Jah a annoncé, il y a quelques heures, une triste nouvelle à ses fans et surtout aux habitants de la commune populaire d’Abobo. C’est un artiste qui cache difficilement sa colère qui a porté l’information à la communauté nationale et internationale. L’attitude des autorités municipales révulse l’artiste.

« L’artiste propose, les autorités de la commune disposent, elles ont décidé que le concert est annulé, le concert est donc annulé ». C’est par cette phrase pleine d’amertume que Tiken Jah divulgue la nouvelle de l’annulation de son concert prévu initialement ce dimanche 2 janvier 2002. Durant la courte vidéo qu’il fait sur sa page Facebook, il explique comment les autorités n’ont pas joué franc-jeu avec lui.

« Bonjour chers frères d’Abidjan, chers frères et sœurs d’Abobo et de la Côte d’Ivoire aussi. Je viens ici vous annoncer à travers cette vidéo que le concert d’Abobo qui était prévu ce 2 janvier, sur le boulevard où il y a le 2eme arrêt, a été annulé par les autorités de la mairie. A deux jours du concert, on annonce qu’il faut changer de site. Ce site qu’on avait choisi ensemble, ils nous disent que ce site ne peut pas accueillir ce concert. Alors que c’est le 4e site, chaque fois qu’on trouve un site, y’a une raison qu’on nous donne », annonce l’artiste-reggae.

Lire aussi: Deuil/ Après celle d’Amadou Gon, la petite sœur d’Hamed Bakayoko meurt en Turquie


Tiken Jah continue en criant son indignation devant l’attitude des autorités communales.  » A 48h, changer le site d’un concert après avoir communiqué pendant un mois et demi, nous on a trouvé que ce n’est pas professionnel, c’est impossible. Donc, le concert a été annulé parce que les autorités nous ont demandé de trouver un autre site. On ne sait pas les raisons réelles, mais ce site a été choisi d’un commun accord avec les autorités de la mairie« , martèle l’artiste.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page