SportUncategorized

Football: Après Ronaldo, Zlatan Ibrahimovic crache ses vérités à Manchester United

La tempête n’est pas retombée à Manchester United. Après Cristiano Ronaldo, c’est autour de Zlatan Ibrahimovic de tacler les Reds Devils

Dans un livre autobiographique dont les propos ont été relayés en France, Zlatan Ibrahimovic a aussi craché ses vérités au sujet de Manchester United son ancien club. L’ancien de United aujourd’hui au Milan AC tacle son ancien club qui l’a reproché « une mentalité fermée »: « Une chose m’a surpris, tout le monde considère Manchester United comme un club de premier plan, l’un des plus riches et plus puissants du monde. Vu de l’extérieur, difficile de ne pas le croire. Mais une fois là-bas, j’ai trouvé une petite mentalité fermée. »  raconte Zlatan, avant de poursuivre :

« Un jour, j’étais à l’hôtel avec l’équipe avant un match. J’ai eu soif alors j’ai ouvert le mini-bar et bu un jus de fruits. Nous avons joué puis nous sommes rentrés à la maison. Un certain temps s’est écoulé. Mon bulletin de paie arrive. Normalement, je ne le regarde pas. Je ne le fais qu’en fin d’année pour voir ce qui rentre et ce qui sort. Mais cette fois-là, je ne sais pas pourquoi, j’étais curieux et j’ai réalisé qu’ils avaient retiré 1 livre de mon salaire mensuel. »


Surpris, l’attaquant suédois a alors appelé le team manager pour avoir des explications. Ce dernier lui a alors indiqué qu’il s’agissait de sa consommation au mini bar et qu’à MU, les joueurs devaient payer ce genre de chose. De quoi énerver le Scandinave. « Je ne suis pas allé à l’hôtel de ma propre initiative, s’emporte Ibrahimovic dans son livre. Je n’étais pas en vacances. C’était mon lieu de travail. J’étais là pour Manchester. Si je dois jouer et que j’ai soif, je dois boire. Je ne peux pas aller sur le terrain déshydraté. Une telle chose n’arriverait jamais en Italie. Ce sont les détails qui font la différence et gagnent le respect des joueurs ». a raconté l’ex-joueur du Paris Saint-Germain.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!