EuropePolitique

Pays-Bas: un député s’en prend aux Marocains en les traitant de ”racailles”. Les raisons

Geert Wilders, député populiste hollandais, a fait une sortie musclée lors d’un meeting, samedi 18 février dernier. Il a osé traité les Marocains vivant en Hollande de “racailles”.

Et pourtant, il y a deux mois, cet homme politique avait été condamné pour discours haineux. Le député avait promis de réduire le nombre de Marocains vivant en Hollande.

Les législatives aux Pays-Bas sont prévus le 15 mars prochain. Geert Wilders qui était en tête des sondages a vu son influence se réduire.

Publicité

Au cours du meeting qui se déroulait à Spijkenisse, une commune de 72 562 habitants, il s’est exprimé en ces termes:

“Il y a beaucoup de racailles marocaines en Hollande qui rendent les rues dangereuses”, a-t-il déclaré. “Si vous voulez regagner votre pays, rendre les Pays-Bas aux Hollandais, alors vous ne pouvez que voter pour notre parti”.

Pays-Bas: un député s'en prend aux Marocains en les traitant de ''racailles''. Les raisons

Ces propos n’ont pas manqué de faire réagir. “Les choses qu’il promet de faire sont très effrayantes”, a déclaré à l’Associated Press l’une des manifestantes contre le message du député.

Avant de poursuivre:

“Beaucoup de gens s’y sont habitués et ils ne protestent plus. Je pense qu’il est important que les gens donnent de la voix, qu’il montrent qu’ils sont en désaccord avec ce qu’il se passe. Il s’agit aussi de rencontrer des gens qui votent pour lui”.

Geert Wilders, député d’extrême droite et anti-islam, vient donc de lancer sa campagne pour les législatives d’une manière très fracassante.

Publicité 2


Pays-Bas: un député s'en prend aux Marocains en les traitant de ''racailles''. Les raisons

Il veut se débarrasser des Marocains pour, dit-il, rendre le Pays-Bas au peuple néerlandais.

Si l’on se réfère au recensement de 2011, il ressort que les Pays-Bas comptait à cette époque 167 000 résidents marocains. Les ressortissants du Maroc constituaient la troisième plus forte communauté de résidents hors Union européenne.

Le parti de Geert Wilders est déclaré favori pour les prochaines législatives. Selon les chiffres fournis par les sondages, le Parti de la Liberté (PVV) pourrait remporter entre 24 et 28 sièges.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer