Afrique

Des millions de Mouammar Kadhafi? L’ex-Président sud-africain brise le silence

L’ancien président libyen Mouammar Kadhafi est décédé le 20 octobre 2011. Après sa mort, des enquêtes avaient fait cas de l’immense fortune du défunt président.

Depuis ce lundi 08 avril 2019, des enquêteurs ont rouvert le dossier sur les biens disparus de Kadhafi. Après quelques enquêtes poussées, il semblerait que ces fonds auraient transité par le domicile de l’ancien président Jacob Zuma pour l’eSwatini (Swaziland).

En 2017, un rapport du Conseil de sécurité des Nations unies faisait était de plusieurs milliards de dollars appartenant à Libye qui seraient repartis dans plusieurs pays africains, dont une grande partie en Afrique du Sud. Mais pour l’heure, des informations exactes et vérifiables sur le montant de ce présumé argent sont inexistantes.

Le 7 avril, Sunday Times a publié un article selon lequel Jacob Zuma possédait 30 millions de dollars de l’ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi. Selon le média, ce montant aurait été stocké dès 2011 dans la résidence privée de M.Zuma avant d’être transféré en Eswatini, l’ancien Swaziland, et que le roi Mswati III en était informé.

Face à ces nombreuses allégations, l’ex président sud-africain a rompu le silence. Dans un tweet, Jacob Zuma a démenti les informations selon lesquelles il détenait le montant considérable de 30 millions de dollars, somme qui proviendrait des coffres de Mouammar Kadhafi.

D’après le média, l’ex président a démenti les allégations ce mardi 09 avril 2019.

Je dois des millions de dollars en frais de justice (…) J’entends maintenant que j’ai gardé de l’argent appartenant à mon défunt frère Kadhafi. Où est cet argent parce que Sa Majesté [Mswati III, actuel roi de l’Eswatini, ndlr] n’en sait rien? », a-t-il notamment écrit.


Selon le Sunday Times, l’argent aurait dû servir à garantir l’exil de l’ex-dirigeant libyen au cas où il eut été arrêté et traduit devant un tribunal ; où dans l’autre cas, être remis à sa famille s’il était tué. Le dirigeant a effectivement été tué le 20 octobre 2011 dans une offensive de forces rebelles soutenue par les puissances occidentales.

Emeraude ASSAH

Crédit photo : Afrikmag

Emeraude Assah

Je suis Emeraude ASSAH, journaliste professionnelle en exercice sur le territoire ivoirien. Merci de suivre mes actualités en politique, société etc... J'adore cuisiner et voyager! emeraudeassah@Afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page