Cameroun

Cameroun : une vidéo de détenus anglophones dans une cellule sordide crée la polémique (vidéo)

Une vidéo choquante d’une douzaine de détenus dans une cellule circule sur les réseaux sociaux depuis plus de 48 heures. La vidéo montre les détenus, tous issus de régions anglophones, dans des conditions insalubres.

Un des détenus, un ancien maire de Bamenda et membres du SDF, le Parti d’opposition du Cameroun Asaah Patrick Ndangoh, blâme le gouvernement et affirme que ces conditions sont « comparables aux camps de concentration et d’extermination ».

Interrogé sur les allégations formulées dans la vidéo, le ministre de la communication, Issa Tchiroma Bakary a déclaré à un correspondant de la BBC qu’il ne l’avait pas vu.

Publicité

Tout laisse à croire que ces détenus ont fait une grève de la faim pour protester contre leur traitement inhumain.

Au cours des derniers mois, les régions anglophones du pays ont connu des tensions accrues suite à des manifestations et des grèves contre la marginalisation. Ndangoh déclare dans la vidéo que les détenus ont été arrêtés il y a six mois, et sont gardés dans diverses cellules dans des conditions épouvantables.

La cause de leur détention est inconnue. Mais M. Ndangoh a été accusé par la police en juillet d’aider un député radical anglophone à s’échapper. Il poursuit en disant qu’ils sont actuellement détenus « dans le sous-sol du Secrétariat d’État à la Défense dans la capitale Yaoundé.

« Si la mort est le prix que nous devons payer pour garantir notre liberté et rétablir l’indépendance des régions anglophones, alors, nous allons mourir », a-t-il noté.

Des dizaines d’autres anglophones gardés dans les conditions similaires font face à la peine de mort pour terrorisme et pour avoir mis en danger la sécurité de l’État.

Les parents de certains détenus ont déclaré à Randy Joe Sa’ah de la BBC qu’ils ne savaient pas où leurs enfants étaient jusqu’à ce qu’ils aient vu la vidéo.

John Fru Ndi, le président de SDF, a condamné fermement la manière dont ces anglophones sont arrêtés et « enfermés dans des conditions inhumaines ».

Un membre du ministère de la Défense confirme que les détenus anglophones ont entamé une grève de la faim mais refuse de faire un lien avec la vidéo qui a déjà été vues pars des milliers de personnes.

Publicité 2

Regardez la vidéo

Facebook

En chargeant cette publication, vous acceptez la politique de confidentialité de Facebook.
En savoir plus

Charger la publication

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page