USA

USA: les deux policiers qui avaient abattu l’afro-américain Alton Sterling ne seront pas poursuivis…Explications

Les deux policiers qui avaient abattu Alton Sterling l‘été dernier, un Afro-américain de 37 ans à Baton-Rouge en Louisiane, ne seront pas poursuivis par la justice fédérale américaine. C’est en quelque sorte la substance de l’information qui a été diffusée par plusieurs médias américains.

L’on se souvient que l’afro-américain avait été cloué au sol, entre temps, deux agents le maintenait inerte avant d’ouvrir le feu sur lui. Il avait été abattu de plusieurs balles qui l’ont atteint au niveau de l’abdomen. Dès le lendemain, des manifestations du mouvement “Black Lives Matter” qui signifie en français “La vie des Noirs compte” s‘étaient déroulées pendant plusieurs jours partout dans le pays.

Publicité

Même si l’annonce n’est pas encore officielle, il faut dire que cet abandon des poursuites par la justice fédérale pourrait provoquer une nouvelle vague de manifestations à Baton-Rouge. Sous la présidence de Barack Obama, le policier ayant abattu Michael Brown à Ferguson avait aussi échappé aux poursuites.

Les enquêteurs expliquent que plusieurs points ont été considérés en faveur des policiers: le fait qu’il y ait une rixe avec M. Sterling, le fait qu’ils aient d’abord tenté de le neutraliser avec un pistolet à décharges électriques Taser, le fait que M. Sterling était plus grand et plus fort que chacun des deux agents et, enfin, la connaissance par les deux policiers que leur suspect portait une arme.

Publicité 2

Un non-lieu qui risque de plonger les proches de la victime dans une profonde colère. «Nous avons attendu tout ce temps pour rien», a déploré Sandra Sterling, la tante d’Alton. «Cela fait tellement mal». Le président de l’organisation Southern Poverty Law Center, une organisation qui combat le racisme, s’est dit lui «profondément préoccupé».

«La population américaine a besoin d’une réponse sur les derniers moments de vie de Sterling: pourquoi cela ressemble moins à un contrôle policier qu’à une exécution publique», a dit Richard Cohen.

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page