Politique

Donald Trump donne aux militaires leur heure de gloire

L’administration d’OBAMA n’était pas très favorable aux militaires mais Donald TRUMP lui a décidé de compter avec eux pour son mandat à la tête des Etats Unis. Découvrons ensemble qui sont ces trois hommes d’armes.

Donald TRUMP a commencé par nommer le controversé général Michael Flynn, ancien chef du renseignement militaire, comme conseiller à la sécurité nationale. 

Publicité

Donald Trump donne aux militaires leur heure de gloire

Michael Thomas Flynn, né en décembre 1958 à Middletown (Rhode Island), est un lieutenant-général en retraite de l’United States Army. Il a aussi été l’officier en charge du renseignement au sein du Joint Special Operations Command, où il est crédité de la mise sur pieds de techniques innovantes pour des opérations d’interrogations et de mise en commun d’actions opérationnelles et renseignement, ce qui a permis des avancées majeures dans des opérations antiterroristes en Irak, Afghanistan et ailleurs contre Al-Qaida et les mouvements qui lui sont associés.

Il aurait été choisi pour ses positions radicales quant à la lutte contre le terrorisme.

Puis TRUMP a désigné James Mattis, légendaire général des Marine, comme secrétaire à la Défense.

Donald Trump donne aux militaires leur heure de gloire

L’enragé («mad dog») est le surnom de James Mattis, 66 ans, qui serait le premier ex-général à devenir secrétaire à la Défense depuis 1950. Donald Trump l’avait récemment encensé, se disant notamment «impressionné» positivement par sa position anti-torture.

Et depuis mercredi, John Kelly, autre ancien général respecté, est pressenti pour prendre la direction du tentaculaire ministère de la Sécurité intérieure.

Publicité 2

Donald Trump donne aux militaires leur heure de gloire

La future administration Trump comptera donc au moins deux anciens généraux, avec Michael Flynn, nommé conseiller à la sécurité nationale. Une situation inédite, qui risque de faire lever quelques sourcils dans un pays qui, depuis ses origines, a toujours exigé un strict contrôle des militaires par le pouvoir civil.

Le Congrès devra en outre accorder une dispense à l’ex-général Mattis, une loi interdisant en effet aux anciens militaires de devenir secrétaire à la Défense pendant sept ans: une condition qui visait à sanctuariser la direction civile du ministère. Or James Mattis a quitté l’armée en 2013 seulement.

 

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page