Divers

Donald Trump raconte le jour où il a bien « niqu3 » Kadhafi dans les affaires

Donald Trump est certainement l’une des plus grosses surprises des élections présidentielles dans les pays à grande démocratie. Il est aussi l’un des présidents avec un passif aussi pluriel que controversé. Sa qualité c’est qu’il est un homme d’affaires et il ne badine pas avec ses intérêts. En tant qu’homme politique, il se présente aussi comme un grand manipulateur, un art malicieux qu’il a appris et appliqué durant toute sa carrière de business man très futé.

Avant son élection à la Maison Blanche, durant la campagne, il a été interrogé sur le conflit Libyen à la chaine CBS. C’était en juin dernier. On connaît désormais qu’il a toujours été contre cette intervention en Libye. Jugeant que le monde actuellement est moins en paix avec la disparition de Ben Laden et de Kadhafi. Il a profité aussi pour rappeler ses relations d’affaires avec le Guide. En affirmant qu’il avait « gagné beaucoup d’argent avec Kadhafi ».

Donald Trump raconte le jour où il a bien « niqu3 » Kadhafi dans les affaires

L’histoire date de 2009, lors d’un séjour du Guide à New York. Comme dans ses habitudes, il avait besoin d’un espace pour aménager sa tente. Il a été donc obligé de dealer avec Donald Trump. « Il est venu au pays, et il n’avait d’autre choix que de faire affaire avec moi car il avait besoin d’un endroit où séjourner » raconte l’homme d’affaires américain.

Donald Trump raconte le jour où il a bien « niqu3 » Kadhafi dans les affaires

Il s’est donc vanté non seulement d’avoir traité avec Kadhafi mais aussi de l’avoir roulé. « Excusez-moi. Je lui ai loué un bout de surface. Il m’a payé pour une nuit plus que la valeur de la surface pour un ou deux ans ». Et il conclut de manière aussi laconique qu’ironique « Et puis je ne l’ai pas laissé utiliser ce terrain. C’est ça qu’on devrait faire. Je ne veux pas utiliser le mot « niqu3r » mais je l’ai niqu3 ».

Articles similaires

2 commentaires

  1. Il pense avoir niquer le guide mais il oublie que c’est une façon de lui dire <> Est-ce qu’il a reclamé après? non parcequ’il n’ a ri1 à foutre.Souvenez vous monsieur de Sarkozi qui est allé mandier en Lybie et après a nié.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!