PolitiqueSociété
A la Une

Effondrements répétés d’immeubles en Côte d’Ivoire : le gouvernement prend de grandes résolutions

Le gouvernement ivoirien a tenu mercredi 09 février, son assise hebdomadaire. Le conseil des Ministres a abordé l’épineuse question des effondrements répétés d’immeubles dans la ville d’Abidjan. A l’issue de cette séance de travail, le gouvernement ivoirien a livré une liste de résolutions adoptées afin de pallier d’éventuelles tragédies.

En vue de renforcer le contrôle des constructions et de réprimer la violation des normes de construction et d’urbanisme, le gouvernement ivoirien a pris plusieurs résolutions. Il s’agit d’un ensemble de lois définies au cours du conseil de Ministre tenu cette semaine.

Selon le communiqué du conseil des Ministres, le Ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, en liaison avec le Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, le Ministère de l’Economie et des Finances et le Ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat, a adopté une communication relative au renforcement de l’action de contrôle des constructions.

En dépit du dispositif législatif et réglementaire en vigueur et des campagnes récurrentes de sensibilisation, le phénomène des effondrements d’immeubles persiste en raison de la violation constante des normes de construction et d’urbanisme mises en place pour garantir la qualité des bâtiments, la sécurité des utilisateurs et la protection de l’environnement.


Aussi le Conseil a arrêté diverses mesures en vue de renforcer l’action de contrôle des constructions et réprimer ce phénomène :

  • La mise en place de la brigade de contrôle mixte incluant les mairies, les districts et la Direction de l’Assainissement Urbain et du Drainage ;
  • L’opérationnalisation du certificat de conformité, lui-même assujetti à l’attestation de bonne exécution délivrée par l’ingénieur conseil ;
  • L’ouverture d’une enquête et l’exécution d’action judiciaire à l’encontre des maîtres d’ouvrage ou propriétaires de bâtiments ne respectant pas les lois en vigueur
  • La prise de sanctions administratives contre les responsables administratifs ayant laissé poursuivre des travaux de constructions non régularisés, après de premiers contrôle

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page