Monde

Ces requêtes inhabituelles d’El Chapo inquiètent les autorités américaines

Depuis deux ans et demi, le baron mexicain de la drogue Joaquín « El Chapo » Guzmán vit à l’isolement, presque sans aucun moyen de communication avec le monde extérieur.

Alors que Guzman aurait présenté des symptômes de « fatigue mentale » et de « privation de sommeil », ainsi que des « maux de tête quotidiens et des douleurs aux oreilles », son équipe de défense a fait plusieurs requêtes auprès du juge de district Brian Cogan au début du mois : deux heures d’exercice en plein air par semaine, l’accès à la cantine, une autorisation pour acheter six bouteilles d’eau par semaine et des bouchons d’oreilles.

« Cette privation de soleil et d’air frais, sur une période excessive de 27 mois, cause des cicatrices psychologiques. Ce sont des conditions cruelles en violation du Huitième Amendement »,  explique les avocats d’El Chapo dans une lettre adressée au juge.

Publicité

Les procureurs fédéraux ne sont pas convaincus et craignent une tentative d’évasion. Selon de nouveaux documents judiciaires obtenus par le Washington Post, le gouvernement a rejeté ses requêtes affirmant que c’est un stratagème visant à s’évader de prison ou à faire taire des témoins.

Selon le gouvernement, « La taille de la cellule de l’accusé, les paramètres de sa fenêtre, la présence de musique fantôme et la programmation télévisuelle à la disposition de l’accusé pendant son heure d’exercice quotidienne » ne sont pas des « préoccupations constitutionnelles ».

De plus, les ustensiles achetés à la cantine sont considérés comme dangereux pour les détenus puisqu’ils peuvent être utilisés comme des armes, soutient le procureur.

Jeffrey Lichtman, l’un des avocats de l’équipe de la défense de Guzman, a qualifié la réponse du procureur « d’hystérique ».

Le célèbre prisonnier n’a commis aucune infraction depuis son arrestation, a-t-il expliqué. « Mais maintenant, juste parce qu’il demande une bouteille d’eau et de l’air frais, il est accusé de tentative d’évasion malgré l’absence de preuves à l’appui ».

En février, les procureurs fédéraux ont obtenu une condamnation contre le chef du cartel de Sinaloa pour avoir dirigé l’entreprise de trafic de drogue. Au cours des trois mois du procès, des témoins – y compris son ancien garde du corps – ont témoigné au sujet de meurtres horribles commandés et exécutés par Guzmán. À une occasion, il aurait tiré sur un membre rival du cartel et enterré la victime vivante.

Guzmán, 61 ans, risque plusieurs peines d’emprisonnement à perpétuité ; il sera condamné à la Cour fédérale le 25 juin. Avant cela, le gouvernement avait demandé que Guzmán soit placé en détention restrictive.

« Je m’attends à ce que le Bureau des prisons s’inquiète de l’accès d’El Chapo aux communications ; ses appels téléphoniques, ses courriels et ses lettres seront probablement surveillés de plus près », a déclaré Deborah Golden, avocate au Human Rights Defense Center du Washington Post en février. En effet, la condamnation de Guzmán a donné lieu à de nombreuses spéculations selon lesquelles il serait détenu à l’ADX, la prison administrative super-maximum de Florence, Colo.

Publicité 2

Les requêtes de Guzmán sont examinées à la loupe parce qu’il s’est évadé de prison dans le passé. Il s’est évadé de deux prisons mexicaines de haute sécurité – en 2001 avec l’aide de gardiens de prison et en 2015 par un tunnel sous la douche dans sa cellule.

« Une évasion par le toit, par hélicoptère ou par tout autre moyen connexe serait élémentaire en comparaison », a écrit le procureur dans sa réponse à la cour.

M. Guzmán n’est pas autorisé à recevoir des appels téléphoniques non surveillés ni à recevoir du courrier » affirme M. Lichtman, et ses avocats sont les seules personnes avec lesquelles il peut communiquer.

Crédit photo : msn

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer