Afrique

Élections Municipales au Mali: 5 militaires et 1 civil tués

Alors que les élections municipales se sont déroulées, dimanche 20 Novembre, au Mali, Cinq militaires maliens ont été tués, dans une attaque attribuée à de présumés jihadistes. 

Les élections municipales au Mali se sont déroulées sur fond de tensions et d’absence de votants dans certaines localités. Cinq militaires ont été tués, alors qu’ils venaient de participer à une opération de sécurisation des bureaux de vote.

Publicité

« Dimanche, après les opérations de vote, un convoi de l’armée qui transportait des urnes en vue du dépouillement a été attaqué par des jihadistes. Cinq militaires maliens ont été tués« , a déclaré à l’AFP une source, précisant que le convoi, venant du Nord, se dirigeait vers la localité de Douentza dans le centre.

Selon  RFI, il pourrait s’agir d’un groupe  d’assaillants qui « appartiendraient à un groupe dirigé par un certain El-Mansour, chef jihadiste qui est basé au sud de la ville de Gao, dans une zone qu’on appelle le Gourma ». On relève aussi l’enlèvement d’un candidat et une la mort d’un civil à Nara.

Une faible participation

A Tombouctou (nord-ouest), où du matériel électoral a été enlevé et brûlé au cours d’attaques distinctes, y compris dimanche. Si le vote se déroulait normalement en ville, il ne se tenait pas en revanche dans la plupart des communes de la région.

Publicité 2

Selon les chiffres obtenus directement auprès des commissions de centralisation des opérations de votes, le taux de participation est moins de 25% dans trois des six communes de la capitale. Il pourrait même atteindre les 30% si dans les trois autres communes la participation est plus élevée.

Les Maliens étaient appelés aux urnes dimanche pour les municipales, la première élection depuis la présidentielle de 2013. Cette consultation, à la proportionnelle à un tour, pour laquelle aucun taux de participation ni résultat n’était connu dimanche soir à la fermeture des bureaux de vote dans la soirée, coïncidait avec le premier anniversaire de l’attentat jihadiste contre l’hôtel Radisson Blu de Bamako qui avait fait 20 morts.

Hippolyte YEO

Hello, Je suis Pharel Hippolyte YEO, passionné d'High-Tech et de culture. Sur AfrikMag, je vous donne des news fraiches concernant les innovations technologiques en Afrique, le Showbiz africain et la vie de la diaspora africaine. hyeo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page