SportUncategorized
A la Une

ELIM CDM 2022/ Sénégal et Maroc qualifiés, la Côte d’Ivoire et le Cameroun toujours à la traine

Le Sénégal fait un premier pas vers le Mondial 2022. En déplacement en Namibie, les Lions de la Teranga ont rapidement ouvert le score grâce à Diedhiou (1-0, 22e). En cours de jeu, la Namibie égalise sur un but de Shalulile (1-1, 27e). Mais après la pause, Diedhiou s’offre un doublé (51e), puis un triplé (3-1, 84e) pour permettre au Sénégal de terminer en tête du groupe H et de se qualifier pour le troisième tour qualificatif du Mondial 2022 avec un résultat de quatre victoires en quatre rencontres disputées.

Dans l’autre rencontre du groupe H, le Togo a battu le Congo Brazzaville (1-2.) Avec 12 points contre 4 pour les éperviers et la Namibie, les Lions de la Terranga sont assurés de terminer premier de ce groupe.

Publicité

Le Maroc s’est aussi qualifié pour le troisième tour de ses qualifications zone Afrique, grâce à un très bon El Kaabi, les lions de l’Atlas ont battu la Guinée sur le score de 4 à 1. Avec 12 points, les Marocains sont assurés de terminer en tête du groupe à deux journées de la fin.

La Côte d’Ivoire et le Cameroun ne se sont pas encore départagés

Les Mozambicains ont fait les frais de la détermination des Lions indomptables. Les Camerounais ont battu à deux reprises les « Mambas » le 8 puis le 11 octobre. À domicile, les hommes de Toni Conceição ont d’abord défait 3 à 1 ceux de Luís Gonçalves avant de remettre ça trois jours plus tard (0-1).

Une courte victoire qui permet aux Camerounais de compter 9 points et détenir la deuxième place du groupe D en attendant leurs rencontres de novembre face au Malawi (5e journée) et surtout face à la Côte d’Ivoire (6e journée). Les Éléphants comptent un point de plus que les Lions indomptables grâce à leur double victoire face au Malawi.

Mais les Malawites auraient toutefois pu repartir de Cotonou – où les Ivoiriens ont été forcés de s’exiler, faute de stade homologué – avec un meilleur résultat. Car, si Nicolas Pépé a ouvert le score dès la 2e minute grâce à un mauvais contrôle de Charles Petro (1-0), les joueurs de Patrice Beaumelle ont eux aussi multiplié les ratés. Surtout leur capitaine, Serge Aurier, remplacé à la pause.

Publicité 2

Le défenseur – en manque de compétition car sans club jusqu’à sa très récente signature à Villarreal – a perdu un ballon dans l’axe. Ce qui a permis à Khuda Muyaba d’égaliser d’une frappe croisée à ras-de-terre (1-1, 20e). Le latéral droit a ensuite failli dribbler son propre gardien Sylvain Gbohouo mais a évité que les Flames ne doublent la mise d’un sauvetage devant sa ligne de but (38e).

Loin d’être impériaux, les Ivoiriens s’en sortent en deuxième période grâce à un penalty signalé par le juge de touche pour une faute sur Gervinho. Dans ou en-dehors de la surface de réparation adverse ? Franck Kessié ne se pose pas de question et envoie la balle dans la lucarne gauche : 2-1, 66e.

Ce résultat permet à la sélection ivoirienne de reprendre la tête du groupe D avec 10 points, juste devant le Cameroun (9 points), avant de recevoir les Mozambicains (5e journée) et de se déplacer chez les Camerounais (6e journée) en novembre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page