En rentrant d’un voyage d’affaire, un italien cache 130.000 euros dans la pâte à tartiner

0

Communément utilisée comme pâte à tartiner, Frederico Russani, un italien de 47 ans, a découvert un autre usage, moins légal. Alors qu’il revenait de Colombie, le transalpin a dû voir ses bagages passés au scanner à rayon X des douaniers de l’aéroport de Milan.

Première surprise pour les autorités c’est que les valises sont  pleines de pâte à tartiner.  L’explication de Frederico Russani  est la suivante : « Pour ma femme enceinte, Elle a des envies des pâtes à tartiner ; alors je les lui rapporte de mon voyage d’affaire »

Publicité

Deuxième surprise  c’est qu’il y a pleins de papiers glissés à l’intérieur des pots. L’explication de Frederico  c’est que ce sont : « Des mots d’amour pour surprendre ma femme».

Devant ces justifications un peu tirées par les cheveux, les douaniers ont décidé d’ouvrir les pots pour voir ce qu’ils contenaient réellement. La découverte est surprenante : 130 000 € étaient en fait noyés dans la pâte à tartiner.

La raison c’est qu’il voulait « éviter de payer des taxes dessus ». La provenance de l’argent demeure encore inconnue, mais il ne fait aucun doute que cette affaire a plusieurs zones d’ombre. Afripeople qu’en pensez-vous?

En rentrant d’un voyage d’affaire, un italien cache 130.000 euros dans la pâte à tartiner

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l’actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture. J’aime la lecture, les voyages et je suis un grand passionné de multimédias. Ma principale devise dans la vie, c’est faire le bien et éviter le mal. La priorité pour moi, c’est Dieu et mes différentes familles (biologique, professionnelle, et réligieuse). oscarborel@afrikmag.com

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

---