AfriqueCôte d'Ivoire

Enlèvement en Côte d’Ivoire: La population se révolte, la ville de Port-Bouët paralysé

Des rumeurs, une suspicion d’enlèvement d’enfants, et la situation a dégénéré à Port-Bouët où trois policiers ont été pris à partis par des manifestants les accusant de vouloir exfiltrer un suspect.

Publicité

Tout part depuis la matinée du jeudi, où un homme,tradi-praticien de son état, identifié comme étant l’auteur d’un enlèvement d’enfants par la population a subi la colère de celle-ci quand la police est intervenue pour exfiltrer le suspect de la maison inachevée où il pratiquait sa «science».

Trois policiers, notamment, un Commissaire adjoint, un Lieutenant et un Sous-officier ont reçu des jets de pierre, faisant un blessé parmi ces agents.
Surexcitées, les populations ont bloqué l’axe Port-Bouët-Grand Bassam, non loin de l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny pendant des heures, saccageant la cour où le suspect s’est réfugié.
«Evacué à l’hôpital, il (suspect) est très mal en point après avoir été battu par les populations», a confié à APA une source sur place. Le calme est revenu avec le renfort de deux cargos de la Compagne républicaine de la sécurité (CRS) et un détachement du Centre de Coordination et des Décisions Opérationnelles (CCDO).
Une vague d’enlèvement d’enfants s’est emparée ces derniers mois de la Côte d’Ivoire où les autorités ont déployé 1500 policiers, gendarmes et militaires pour tenter d’endiguer ce fléau qui crée la psychose au sein de la population.

Hippolyte YEO

Hello, Je suis Pharel Hippolyte YEO, passionné d'High-Tech et de culture. Sur AfrikMag, je vous donne des news fraiches concernant les innovations technologiques en Afrique, le Showbiz africain et la vie de la diaspora africaine. hyeo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page