Divers

Environ 50 migrants africains «délibérément noyés» par un contrebandier

L’agence de migration des Nations Unis révèle dans un communiqué qu’environ 50 jeunes migrants originaires de la Somalie et de l’Éthiopie ont été «délibérément noyés» par un contrebandier qui les a forcés à se jeter à la mer au large des côtes du Yémen.

L’Organisation internationale pour les migrations(OIM) qualifie l’acte de «choquant et inhumain». L’OIM affirme que les membres de son personnel ont trouvé les tombes peu profondes de 29 des migrants sur une plage à Shabwa, lors d’une patrouille de routine.

Publicité

Le communiqué explique également que le passeur a abandonné plus de 120 migrants dans la mer, mercredi matin, alors que l’embarcation approchait les côtes du Yémen.

Les eaux entre la Corne de l’Afrique et le Yémen sont une voie de migration très prisées malgré le conflit au Yémen.

Le communiqué indique aussi que le personnel a apporté son aide à 27 migrants survivants qui sont restés sur la plage, tandis que d’autres migrants ont pu effectuer le voyage. L’OIM précise que 22 migrants sont toujours portés disparus après la tragédie.

“Les survivants ont dit à nos collègues sur la plage que le contrebandier les a poussés à la mer, quand il a vu des« agents de contrôle près de la côte», a déclaré Laurent de Boeck, chef de mission de l’OIM au Yémen, dans un communiqué mercredi.

Ils nous ont également dit que le contrebandier est déjà retourné en Somalie pour continuer son activité et ramasser plus de migrants pour amener au Yémen sur la même route”, a-t-il déclaré.

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer