Esclavage en Libye: L’UE accusée d’avoir financé cette pratique (vidéo)

0

Il y a environ une semaine,  Zeid Ra’ad Al-Hussein, le Haut Commissaire des Nations unies (ONU) aux droits humains avait vivement critiqué la détérioration des conditions de détention des migrants en Libye. Selon nos confrères du quotidien le Monde,  ce fonctionnaire international avait pointé du doigt l’Union Européenne qualifiant sa coopération d’« inhumaine ».

Zeid Ra’ad Al-Hussein a d’ailleurs fait savoir que les traitements et le travail forcé auxquels étaient soumis les migrants, c’est de « l’esclavage des temps modernes » qui constitue un « outrage à la conscience de l’humanité ». Il n’a pas manqué d’accuser l’Union Européenne d’avoir une part de responsabilité dans la vente aux enchères des migrants comme esclaves.

Publicité

En effet, c’est la conséquence du financement de l’Union Européenne qui a conduit à cette situation que connaissent actuellement les migrants.

« La communauté internationale ne peut pas continuer à fermer les yeux sur les horreurs inimaginables endurées par les migrants en Libye, et prétendre que la situation ne peut être réglée qu’en améliorant les conditions de détention. » Depuis le mardi 21 Novembre 2017, plusieurs États africains ont procédé au rapatriement de leurs ressortissants.

Le ministre italien de l’intérieur, Marco Minniti, a répondu en indiquant que les efforts de son pays en faveur du rapatriement volontaire de 9 500 de ces migrants cette année vers leur pays d’origine et du transfert à venir d’un millier de personnes « fragiles » (femmes, enfants, personnes âgées) vers des pays tiers, étaient la meilleure

En avril, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) avait fait savoir que la traite d’êtres humains était devenue une pratique de plus en plus fréquente chez les passeurs.

Originaires du Nigeria, du Sénégal et de la Gambie, les migrants sont capturés en voulant rejoindre le nord de la Libye où ils comptent traverser la Méditerranée pour l’Europe. Ils sont arrêtés par des groupes armés et de réseaux de passeurs, qui tentent parfois de leur extorquer de l’argent. La plupart des migrants sont utilisés comme travailleurs journaliers dans les secteurs de la construction et de l’agriculture.

Publicité


Lors du journal sur France 2, quelques explications ont été apportées sur la vente des migrants.

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

---
#####: US
X