USA

États-Unis : critiqué pour ses déplacements en avion privé, le ministre de la santé démissionne. Explication

Le ministre de la santé, Tom Price, a démissionné vendredi suite à un scandale lié à l’utilisation d’avions privés pour ses déplacements gouvernementaux, a annoncé la maison blanche.

Il a récemment présenté ses excuses après avoir effectué 26 vols privés depuis mai, aux frais du contribuable. Des déplacements qui auraient coûtés plus de 400 000 dollars. Price avait également promis de rembourser l’équivalent du prix de ses places, soit environ 52 000 dollars. Cette information avait été révélé en premier par le site Politico, il y a de cela une semaine.

Publicité

Aux États-Unis, sauf pour les questions de sécurité nationale, les membres du gouvernement ne sont pas tenus de prendre des avions privés pour les déplacements liés au travail. Le président Trump avait déjà déclaré au début de cette histoire qu’il était déçu par le comportement de Price.

Un communiqué de la Maison Blanche a déclaré que le président Trump avait accepté la démission de Price, ajoutant que Don J Wright allait assurer l’intérim.

Quelques heures avant sa démission, Price a déclaré aux journalistes de la Maison Blanche : « C’est un homme génial », faissant allusion à Trump.  »Nous allons prendre une décision ce soir ».

Trois autres membres du cabinet du président font l’objet d’une enquête pour l’utilisation d’avions privés pour le travail. Il s’agit du ministre de l’Intérieur, Ryan Zinke, le Secrétaire au trésor, Steven Mnuchin et le Chef de l’agence américaine de protection de l’environnement, Scott Pruitt.

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page