À la UneUSA
A la Une

États-Unis : Joe Biden instaure un jour férié pour marquer la fin de l’esclavage

Le président Joe Biden a signé une loi faisant du 19 juin un jour férié fédéral commémorant la fin de l’esclavage aux États-Unis.

« Aujourd’hui, nous consacrons le 19 juin pour ce qu’il devrait être, ce qu’il doit être – une fête nationale. C’est un moment vraiment, vraiment important de l’histoire américaine. En instaurant le 19 juin un jour férié fédéral, tous les Américains pourront ressentir l’importance de cette journée, tirer des leçons de notre histoire et célébrer nos progrès. », a déclaré M. Biden, qui est rentré mercredi de son premier voyage en Europe en tant que président.

Publicité
États-Unis : Joe Biden instaure un jour férié pour marquer la fin de l’esclavage

Joe Biden a signé le projet de loi à la Maison-Blanche jeudi, faisant du 19 juin, connu sous le nom de « Juneteenth », un jour férié national.

Le Juneteenth commémore le jour où les derniers Noirs américains asservis ont appris qu’ils étaient libres après la guerre civile américaine entre les États confédérés esclavagistes du sud et les États libres de l’Union du nord.

Les soldats confédérés se sont rendus en avril 1865, mais la nouvelle n’est parvenue aux derniers esclaves noirs que le 19 juin, lorsque les soldats de l’Union ont apporté la nouvelle de la liberté à Galveston, au Texas.

En 1863, le président Abraham Lincoln avait signé la proclamation d’émancipation, libérant ainsi les esclaves américains.

Michael Beschloss, historien de la présidence américaine, a salué la signature de la loi par M. Biden dans un tweet.

Lors de la cérémonie de signature, M. Biden a posé un genou à terre et a embrassé Opal Lee, une Texane de 94 ans qui a fait campagne toute sa vie pour faire du 19 juin un jour férié national.

Connu comme le « deuxième jour de l’indépendance » des États-Unis, le Juneteenth est une fête importante pour les Afro-Américains et est célébré dans les communautés noires du Texas et de tous les États-Unis.

Publicité 2

Le projet de loi a été adopté par le Sénat à l’unanimité plus tôt dans la semaine et a été adopté par la Chambre des représentants mercredi par 415 voix contre 14. Elle était défendue depuis des années par des législateurs noirs au Congrès américain, sous la houlette de la représentante Sheila Jackson Lee, une démocrate du Texas qui est noire.

Crédit photo : usatoday

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page