À la UnePolitiqueUSA

Etats-Unis / Qui veut arrêter Donald Trump ? L’ancien président appelle à des manifestations

Donald Trump, ancien président des Etats-Unis sera-t-il arrêté dans quelques jours ? C’est l’information que l’intéressé lui-même a fait véhiculer ces 48 dernières heures. Que se passe-t-il pour que Trump en appelle même à ses partisans ?

« Le candidat du parti républicain très loin devant (ses rivaux à la primaire, ndlr) et ancien président des Etats-Unis d’Amérique va être arrêté mardi de la semaine prochaine. Manifestez, reprenez notre nation! ». C’est par ce message laconique mais fort que Donald Trump alerte depuis samedi ses partisans sur une éventuelle et imminente arrestation dans il sera l’objet.

On ne sait pas exactement d’où Donald Trump tient cette grave information, mais selon des indiscrétions, ses services disent avoir intercepté une « fuite » du parquet des procureurs de l’Etat de New York, pour le district de Manhattan. Donald Trump et ses hommes craignent que le procureur de Manhattan Alvin Bragg, un magistrat élu démocrate, ne règle des comptes. Aucun président dans l’histoire des Etats-Unis n’avait été inculpé et arrêté.

Donald Trump derrière les barreaux dès mardi. Ses avocats s’y préparent et le vendredi, l’un d’eux, Me Joseph Tacopina, avait indiqué à des médias que son client se « rendrait » à la justice new-yorkaise s’il devait être inculpé. Donald Trump a toujours clamé son innocence dans l’affaire pour laquelle il pourrait se retrouver en prison, l’affaire Stormy Daniels, du nom d’une ancien star de porno.

Michael Cohen, ancien avocat personnel de Donald Trump, a témoigné au moins à deux reprises devant le grand jury dans cette enquête liée à un accord de non-divulgation concernant Mme Clifford. Les investigations des procureurs new-yorkais portent sur le versement en 2016 de 130.000 dollars par Michael Cohen à l’actrice pornographique pour acheter son silence sur une présumée relation qu’elle aurait eue avec Donald Trump.

Donald Trump nie toujours cette relation supposée, mais devra croiser les doigts pour ne pas être inculpé. En ligne de mire, la présidentielle de 2024. Donald Trump tient à prendre sa revanche sur un Joe Biden vieillissant mais qui va rempiler pour un second mandat. Les partisans de Trump dénoncent une manœuvre politicienne pour l’écarter de la course.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page