USA

États-Unis : un Afro-américain de 25 ans tué de  »60 balles »

Des centaines de manifestants ont défilé pacifiquement dimanche à Akron, dans l’Ohio (États-Unis), après la diffusion d’une vidéo montrant la mort d’un jeune afro-américain, mortellement touché de dizaines de balles tirées par la police.

La police d’Akron a publié la vidéo de la fusillade de Jayland Walker, 25 ans, qui a été tué le 27 juin lors d’une poursuite qui avait commencé par une tentative d’interpellation pour infraction routière. Le maire a qualifié la fusillade de « déchirante » tout en demandant à la communauté de faire preuve de patience.

M. Walker était poursuivi par huit policiers et a reçu 60 balles selon les médias locaux. Un avocat de la famille du défunt a déclaré que les policiers ont continué à tirer même après que celui-ci était au sol.

Les policiers ont tenté d’arrêter la voiture de M. Walker vers 12h30 pour des violations non spécifiées du code de la route et de l’équipement, mais moins d’une minute après le début de la poursuite, le son d’un coup de feu a été entendu depuis la voiture, et une caméra du département des transports a capturé ce qui semblait être un éclair de canon provenant du véhicule, a déclaré Steve Mylett, chef de la police d’Akron. Cela a changé la nature de l’affaire, qui est passée d’un « contrôle routier de routine à une question de sécurité publique », a-t-il déclaré.

Les vidéos des caméras de la police montrent ce qui s’est passé après la poursuite d’environ six minutes. Plusieurs officiers, armes dégainées, s’approchent à pied de la voiture qui ralentit, alors qu’elle roule sur une bordure et sur un trottoir. Une personne portant un masque de ski sort de la porte du passager et court vers un parking. Les policiers le poursuivent pendant environ 10 secondes avant d’ouvrir le feu. La fusillade a duré 6 à 7 secondes.

La police a déclaré que plus de 60 blessures ont été trouvées sur le corps de M. Walker, mais une enquête plus approfondie est nécessaire pour déterminer exactement combien de balles les officiers ont tiré et combien de fois M. Walker a été touché.

Les agents impliqués dans la fusillade sont en congé administratif rémunéré. Sept d’entre eux sont blancs, et un est noir.


La famille de Jayland Walker réclame des explications aux autorités. « Ce n’était pas un monstre, ce n’était pas quelqu’un qui a participé à un crime dans sa vie », a affirmé devant la presse l’avocat de la famille, Bobby DiCello.

«Jayland était un gentil jeune homme, il n’a jamais causé de problème », a assuré sa tante, Lajuana Walker-Dawkins.

Crédit photo : wsws

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page