ScienceSociété
A la Une

Étude : les hommes pourraient disparaître car le chromosome Y est entrain de s’éteindre

Le chromosome Y déterminant les mâles pourrait être en train de s’éteindre, ce qui incite à discuter de la possibilité que les hommes disparaissent avec lui.

Le sexe d’une personne est déterminé par le fait qu’elle a deux chromosomes X (ce qui provoque le développement des ovaires) ou un X et un Y (qui se traduit par des testicules). Sur les deux, X a environ 1000 gènes tandis que Y n’en a que 45 et la recherche indique que le chromosome Y rétrécit progressivement encore plus.

Les gènes développent des mutations au fil du temps, dont certaines sont nocives. Le chromosome peut éviter de transmettre de telles mutations nocives en se mélangeant et en s’associant pendant la méiose – le stade du développement fœtal au cours duquel nos corps en formation développent des spermatozoïdes ou des ovules.

Publicité

Ce processus brise les gènes et augmente la probabilité que seuls les gènes forts et non nocifs soient transmis. Cependant, seuls les chromosomes X peuvent s’échanger les uns avec les autres, tandis que Y n’est pas assez similaire pour se combiner, indique l’étude.

Parce que les individus n’ont pas (généralement) deux chromosomes Y, Y ne peut pas se recombiner avec lui-même et ainsi il diminue depuis plusieurs millions d’années.

Les recherches menées par Jennifer Graves, généticienne à l’Université La Trobe de Melbourne, révèlent qu’il y a 166 millions d’années, le chromosome Y avait un nombre similaire de gènes que X, soit environ 1669.

Il ne faut donc pas un grand cerveau pour se rendre compte que si le taux de perte est uniforme – 10 gènes par million d’années – et qu’il ne nous en reste que 45, le Y entier disparaîtra dans 4,5 millions d’années“, a-t-elle déclaré à Live  Science.

Les recherches indiquent que le taux de dégradation a ralenti au fil du temps et que le chromosome Y, humain n’a perdu qu’un seul gène depuis que les humains et les singes rhésus ont divergé il y a 25 millions d’années.

 Mais perdre complètement le chromosome Y est toujours une possibilité, comme cela est arrivé à d’autres espèces, y compris les rongeurs souterrains appelés campagnols, ainsi que certaines espèces de rats épineux au Japon.

Cela ne signifie pas nécessairement que les hommes sont condamnés, car la perte du chromosome Y n’efface pas le sexe masculin d’une espèce, comme exemple les rats épineux et les campagnols ont encore des mâles et des femelles.

Les gens pensent que le sexe est en quelque sorte une chose très déterminée», a déclaré Rasmus Nielsen, généticien à l’Université de Californie à Berkeley.

Publicité 2

Que si vous avez un chromosome Y, alors vous êtes un homme, ou vous n’avez pas de chromosome Y, alors vous êtes une femme. Mais ça ne marche pas comme ça. 

En vérité, 95% des gènes exprimés différemment entre les hommes et les femmes ne vivent pas réellement sur les chromosomes X et Y.

Perdre le chromosome Y ne signifie pas perdre le mâle”, a expliqué Nielsen.

Si le chromosome Y devait disparaître, un autre gène deviendrait probablement le principal déterminant du sexe au cours du développement humain.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page