DiversSociété

 »Ma femme m’a fait ça »: un homme qui vit dans un cimetière depuis 15 ans raconte son histoire (Vidéo)

Un homme identifié comme Rasta Magoda Bakari a fait du cimetière sa maison où il vit depuis 15 ans au grand dam de tout le monde.

L’homme qui est père de deux enfants a déclaré à Afrimax dans une interview qu’il vivait dans le cimetière situé à Bandari Kavu en Tanzanie depuis plus d’une décennie.

Sur la raison pour laquelle il a choisi de vivre dans un cimetière, l’homme de 55 ans a déclaré que c’était le meilleur endroit pour obtenir la paix et échapper aux problèmes avec les gens.

En approfondissant ce qui a abouti à son étrange décision, l’homme a déclaré que la situation que son ex-femme lui avait fait subir avait changé sa vie pour le pire.

Selon lui, il était un homme riche lorsqu’il a rencontré la dame, mais les mauvais conseils de deux hommes et ses pratiques vaudous ont englouti sa richesse.

« Quand j’ai rencontré ma femme, j’étais un riche homme d’affaires et tout se passait bien. Puis deux hommes sont venus une fois et sont responsables du changement de comportement de ma femme. Les deux hommes l’ont convaincue que je n’étais pas bon puisque j’étais entrain de tomber en faillite. Ils lui ont dit qu’ils trouveraient un homme plus jeune et stable pour elle et elle a cédé », a-t-il déclaré.

LIRE AUSSI: Abena : la jeune ghanéenne qui vit dans un cimetière avec son petit ami (vidéo)


Magoda a déclaré que les relations extraconjugales de sa femme avaient débuté lorsqu’il avait commencé à connaître des difficultés financières.  Le point culminant a été lorsqu’il a eu un accident. Elle l’a laissé à son sort avec les enfants. 

L’homme a déclaré à Afrimax qu’il n’avait jamais eu d’expérience extraordinaire avec les morts depuis qu’il vivait dans le cimetière. Il a dit : « Le fait que je sois entouré de tombes ne me fait pas peur du tout. Je crois qu’une fois qu’une personne est morte, elle est morte pour de bon et ne peut pas revenir à la vie et me chasser d’iciDepuis des années que j’habite ici, je n’ai jamais rien vu d’extraordinaire à part certaines personnes qui viennent ici pour jeter des choses qu’elles croient être sources de sorcellerie. A part ça, tout le reste va bien. » 

Pour joindre les deux bouts pour lui et pour les  enfants, Magoda conduit une moto et vend des légumes et d’autres articles aux villageois de la communauté où se trouve le cimetière.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!