Afrique
A la Une

Financement libyen de la campagne de Sarkozy: Le renseignement français fait une importante découverte

Le renseignement français vient de faire une importante révélation en ce qui concerne le financement libyen de Nicolas Sarkozy. Interrogé dans le cabinet du Juge Tournaire il y a quelques mois, Alain Juillet, l’ex-directeur de la DGSE a certifié qu’il y a eu des soutiens financiers libyens que Nicolas Sarkozy et ses proches avaient eu.

L’homme des renseignements français est même allé jusqu’à comparer leur milieu à un «milieu de voyous», comme le rapporte Mediapart.

Publicité

Toujours d’après Mediapart, Alain Juillet a ajouté qu’avant la sortie de Saïf al-Islam en 2011, le renseignement français était informé du soutien financier libyen aux équipes de Nicolas Sarkozy lors de la campagne présidentielle de 2007.

Pour rappel, l’ancien président français Nicolas Sarkozy a été mis en examen depuis mars 2018 pour «corruption passive», «financement illicite de campagne électorale» et «recel de détournement de fonds publics».

Alors que Claude Guéant qui était secrétaire général de l’Élysée à cette époque et ministre de l’Intérieur par la suite a écopé de près d’une dizaine de mises en examen, dont l’une d’elle pour «corruption» comme l’indique Médiapart.

Il a été aussi révélé que Claude Guéant et Brice Hortefeux avaient rencontré secrètement Abdallah Senoussi, soupçonné d’être l’un des acteurs de la corruption du clan Sarkozy en 2005 à Tripoli.

Abdallah Senoussi avait été condamné en 1999 par contumace dans le procès de l’attentat contre l’avion de ligne DC-10 de la compagnie UTA.

« Ces rencontres sont troublantes. […] Là, on n’est plus dans la politique, on est dans le milieu des voyous », a confié Alain Juillet devant le juge Tournaire.

Il a également été révélé par les enquêteurs que les deux rendez-vous secrets de Guéant et Hortefeux avec Senoussi avaient eu lieu en septembre et en décembre 2005. Au cours de ces rencontres, un financement occulte avait été effectué pour la prochaine campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy.

Publicité 2


Alain Juillet a tenu à souligner que tous ces agissements du cabinet de Sarkozy «étaient inconnus» de Matignon.

D’après M.Juillet, « d’autres choses curieuses ont attiré l’attention» sur les rapports entretenus entre les dirigeants français et libyens. Un acte curieux avait d’ailleurs suscité des questions : celui où Mouammar Kadhafi avait planté sa tente à Paris en décembre 2007 lors de son accueil.

«On n’a jamais vu quelque chose de pareil dans la République. Ce qui se disait, c’est que Kadhafi avait payé une partie de la campagne de Nicolas Sarkozy», avait déclaré M.Juillet.

Crédit photo: Le Monde

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer